LA BAULE : LE GUIDE DES VACANCES 2016

Photo non contractuelle

Vous avez choisi La Baule pour vos vacances et vous avez bien fait. Bien fait pour vous. Et votre famille...
Passer des vacances bauloises n'est pas aussi simple qu'il y parait. Si s'allonger sur sa serviette sur le sable (en évitant les chiens, les chevaux et les enfants des autres) est relativement aisé, pour un tas d'autres choses, il faut avoir un guide. Pour profiter au mieux de ses vacances.
En premier lieu, comment se faire de nouveaux amis parmi les Baulois ?




Si vous ne connaissez personne dans la Secte des Voleurs d'idées, dans la Secte des Guignols, dans le Club des 60 ou dans le Club des voitures anciennes, cela sera difficile. Vraiment difficile. Le Baulois se méfie des inconnus et des étrangers. Encore plus des touristes. Car ceux-ci viennent jusque dans nos bras embrasser nos filles et nos compagnes...




Le Baulois avance souvent masqué quand il ne sait pas a` qui il a a` faire. Pour l'aborder, parlez fort. A La Baule, on n'entend bien que ce que l'on veut bien entendre.




Ensuite, comment rester informé pendant les vacances ? C'est beaucoup plus simple que pour se faire des amis. Le choix est limité :
Télévision bauloise (réception TNT) : aucune.
Une seule radio : Radio Cote d'Amour.
Un seul journal hebdomadaire pour savoir ce qu'il se passe localement : L'Echo de la Presqu'ile.
Un seul magazine mensuel pour avoir des infos sur la Presqu'ile : Pays Blanc.
Un seul quotidien d'informations indépendant : La Vie La Baule (que vous lisez actuellement).
Méfiez-vous d'autres sources d'informations qui pourraient avoir des liens avec des groupes financiers ou avec la municipalité de La Baule, recevoir des subventions de l'Etat chaque année pour compenser l'insuffisance de lecteurs ou pire, subir l'influence de puissances étrangeres parfois hostiles a` la France.





Autre question : quelles sont les animations l'été ? A part le brosseur de dents d'hippopotame au zoo de La Baule, il n'y a pas spécialement d'animations pour les moins de 60 ans a` La Baule l'été.





L'été, les Mamans s'occupent des enfants. Mais que vont bien pouvoir faire les Papas seuls dans les rues de La Baule ? Il existe des call-girls (indépendantes) qui peuvent occuper les Papas désoeuvrés. Comment les contacter ? Comme cette activité est tolérée mais pas franchement légale, on les appelle plutot des escort-girls. Avec cette appellation, c'est légal. 
Pour en rencontrer, ce n'est pas compliqué : il suffit de réfléchir un peu. 
Réfléchir aux récentes affaires judiciaires concernant un homme politique bien connu de gauche : OU avait-il rencontré des call-girls pour faire des parties de jambes en l'air ? Qui avait payé les call-girls ?
Et comment les rencontre-t-on ? Comme les tarifs des call-girls (escort-girls, pardon !) sont assez élevés, leurs prestations s'adressent de préférence aux hommes d'affaires, stars du show-business ou du sport,  hauts fonctionnaires, politiciens et autres congressistes haut de gamme. (pour plus de détails, nous vous recommandons la lecture du livre "Sexus Economicus" de Y. Denoel : panorama complet des turpitudes sexuelles des élites et des milieux d'affaires). Fréquenter ceux qui savent permet de savoir aussi...

NB : A La Baule, il faut reconnaitre que c'est nettement moins facile qu'a` Paris, Lille, Deauville ou sur la Cote d'Azur. D'ou` le risque de vraiment s'ennuyer en vacances.
A suivre....

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?