LA PUBLICITE LUMINEUSE : LEGALE ET DANGEREUSE !

A Pornichet (par exemple), il y a des panneaux d'affichage publicitaire "nouvelle génération" : lumineux. TRES lumineux ! Les panneaux publicitaires étant faits pour qu'on les voie, on les place aux endroits les plus passants. Et les plus dangereux !



 A un rond-point par exemple. A l'endroit ou` les conducteurs doivent faire le plus attention.





Et juste avant un passage piéton !

Mais le Code de la Route interdit formellement toute source de distraction en conduisant :

L'idée est que le conducteur doit être davantage concentré sur sa conduite : la mesure qui va sans doute toucher le plus d'automobilistes est l'interdiction des oreillettes, casques, écouteurs, récepteurs Bluetooth pour téléphoner à bord. Attention : cela ne concerne pas que le téléphone, mais aussi toute autre source, comme un lecteur MP3, ou même la radio du bord ; un conducteur doit pouvoir être en mesure d'entendre les bruits extérieurs. On n'autorisera plus désormais que les systèmes qui passent par les haut-parleurs de l'autoradio, du GPS, ou d'un kit type Bluetooth.


D'autres mesures apparaissent comme de bon sens, comme l'interdiction de regarder des écrans en conduisant ! Pourtant, on sait que des chauffeurs routiers s'avalent films sur films dans les longs trajets. Enfin, les interdictions de manger un sandwich et de se maquiller au feu rouge sont, là aussi, des rappels pour que l'attention ne soit pas distraite au volant, même lorsque l'on croit qu'il n'y a pas de danger.


Et encore :

Fumer
La loi est encore en cours d'examen au Parlement, mais si elle est validée, il sera bientôt interdit de fumer à bord de son véhicule lorsqu'on s'y trouve en même temps qu'un mineur. Une amende de 68 € sanctionnera le contrevenant. (sources : toute la presse)


Résumons pour que cela ne soit pas clair du tout :
- la publicité lumineuse est autorisée et légale.
- toute source pouvant distraire les conducteurs est illégale.
- donc, la publicité lumineuse qui distrait les conducteurs est illégale.

Evidemment, cette publicité est faite pour ETRE VUE par les conducteurs : sinon, pourquoi faire une publicité lumineuse et non pas un affichage classique ? Et si on fait de la publicité dans les rues et avenues, c'est pour qu'elle soit vue un maximum de fois.




La luminosité de ces panneaux est forte. Le soir, une fois la nuit tombée, cette luminosité est carrément agressive voire aveuglante (panneau publicitaire lumineux sur la route D92 dans le sens Saint Nazaire-Pornichet a` hauteur de la Zone d'activités Pornichet-Atlantique par exemple).
Et la sécurité des conducteurs ?

On imagine un conducteur s'étant laissé distraire au rond-point par le panneau lumineux, ayant regardé de quoi parlait la pub et ayant renversé quelqu'un sur le passage piéton. 
Voici ce que pourrait donner le dialogue lors de sa convocation au tribunal :
- " Monsieur, vous devez regarder la route et maitriser votre véhicule.
- Mais j'ai été distrait par un panneau d'affichage lumineux juste avant le passage piéton.
- Je ne veux pas le savoir. Vous devez regarder la route.
- Mais alors, pourquoi me distrait-on avec des publicités lumineuses agressives ?
- Ce n'est pas le sujet. Nous parlons de votre conduite.
- Oui, mais il est interdit de distraire les conducteurs. J'estime que ma responsabilité n'est pas totale. Le fait de m'avoir distrait juste avant un endroit délicat (passage piéton) est une faute qui doit se voir aussi sanctionnée."
On vous laisse imaginer la suite. Le juge condamnera l'automobiliste et ne tiendra pas compte de la distraction (pourtant cause de l'accident) par le panneau publicitaire lumineux.

Car l'automobiliste a toujours tort. Tout le temps. Partout. 
Si la route est défoncée, c'est de sa faute. Il doit rouler a` 30 km/h et anticiper le danger.
Si la signalisation est défectueuse, c'est de sa faute. Il doit se montrer prudent en toutes circonstances.
S'il passe plus de temps a` regarder son compteur de vitesse que la route (par peur des radars), c'est encore de sa faute. Le fait qu'il regarde sa vitesse prouve qu'il se sent coupable d'aller trop vite.
Autant boire pour oublier. Ah non, c'est interdit aussi !



Panneau publicitaire non autorisé :  A regarder avec modération !


Donc, sachant qu'en cas d'accident ce sera toujours VOUS le responsable, ne regardez pas les panneaux publicitaires en conduisant. C'est dangereux. Et puis la pub, c'est une technique pour nous faire acheter des choses dont on n'a pas besoin. Autant garder son argent pour payer les amendes pour stationnement non autorisé !



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?