LA BAULE A L'EPOQUE ROMAINE

La devise romaine de La Baule

Pour faire plaisir aux érudits bretons qui se réclament du glorieux passé de La Baule, LVLB a retrouvé des documents datant de l'époque romaine, époque ou` l'affreux Coitus Interruptus, centurion romain envoyé par César, avait envahi un petit village nommé Baulus Jetsetus qui n'avait pu résister aux envahisseurs venus de la Rome Antique (pas si romantique que cela d'ailleurs).
A l'époque, Baulus Jetsetus était une communauté aux moeurs assez libres. Le chef du village, le Baulois gaulois Louis XIV de Lajarrige, se résigna a` l'invasion romaine car les Romains avait des projets pour le petit village de Baulus Jetsetus.



 Des projets immobiliers ! Car César avait entendu dire que l'eau de l'Atlantique guérissait de nombreux maux.
Le centurion Coitus Interruptus était venu avec des promoteurs immobiliers romains qui tout de suite sentirent l'énorme potentiel de Baulus Jetsetus. 



 Les bains publics (que l'on nomme de nos jours "thalassothérapie") furent le premier établissement ouvert par les romains.



 Puis le centre-ville fut rénové.



 Les premiers chevaux apparurent le week-end sur la plage de La Baule. Longue tradition qui perdure toujours.



 Les affiches publicitaires envahirent également la ville et le Remblai. Tradition aujourd'hui conservée.




 Les Baulois continuaient tant bien que mal de vivre de leur activité traditionnelle : l'enfilage de perles.
Le chef du village, Louis XIV de Lajarrige décida de doper encore plus la construction dans son village et encouragea les romains a` annexer des terres vierges pour y implanter de nouveaux immeubles.



 C'est ainsi que naquit le quartier de Baulus Pinus (La Baule-les-Pins de nos jours).



 Mais les romains, malgré leur frénésie immobiliere, s'ennuyaient a` partir du vendredi soir (et parfois aussi du jeudi soir, voire du mercredi soir).



 Que faire pour se distraire ?
Coitus Interruptus décida de construire un cirque pour que des gladiateurs et des fauves puissent s'amuser un peu et amuser la population et les légions romaines.



 Les plans furent vite dessinés.



 Une agence de communication relaya l'information sur Facebook et Twitter.



 A suivre...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?