BALADE COTIERE DANS LA RIA D'ETEL EN TRAWLER

Plus haut que le Golfe du Morbihan, une fois dépassés Carnac et la presqu'île de Quiberon, on arrive a` Erdeven et a` la Ria d'Etel. Sur la Côte d'Amour, nous n'avons pas de ria. Sur la Côte de Jade, il y a une ria de taille modeste : Pornic. Mais celle d'Etel est somptueuse et offre des paysages saisissants.
Pour cette balade, nous sommes toujours sur le Selene 54. 



 Et pour franchir la redoutable "barre" d'Etel (inévitable pour qui veut pénétrer par la mer dans la ria), il est préférable d'avoir un bateau résistant et imposant ainsi qu'un bon commandant de bord.



 Les rives de la Ria d'Etel sont prisées car le cadre est exceptionnel et la vue incomparable.



 Au milieu de la ria, le pont Lorois permet le franchissement de la ria en voiture.



 Un pont moyen-âgeux (sur la gauche), un village breton typique, un paysage a` couper le souffle : la ria comble les visiteurs.



 Avec le Selene 54 et son tirant d'eau,



 pas question de faire du "rase-cailloux" comme peuvent se le permettre les pneumatiques ci-dessus. Mais nous tentons néanmoins d'approcher les sites les plus remarquables.



 Comme celui-ci...
L'endroit idéal pour faire une halte et continuer notre visite du Selene 54.



 Il faut savoir que chaque Selene de chaque taille est aménageable selon les souhaits de son futur propriétaire : 2 ou 3 cabines, salon en L ou avec deux canapés en vis-a`-vis, descentes dans les parties privatives par le carré ou par le pilothouse, etc...
Mais il est un aménagement qui nous a séduit plus particulierement.



 Sur la majorité des vedettes, pour accéder au flybridge (pont supérieur découvert), on emprunte une échelle ou (dans le meilleur des cas) un escalier qui part du cockpit. Sur le Selene 54, le cockpit (ci-dessus) n'est pas vraiment grand et ne comporte pas d'escalier pour aller sur le flybridge. Il est par contre bien équipé (cuisine-barbecue d'appoint ou équipement pour le lavage et la conservation des poissons au choix) et recouvert de teck.
Comment fait-on pour se rendre sur l'immense flybridge ?



 Eh bien, on entre dans le carré-salon et on franchit les quelques marches qui le séparent du pilothouse (poste de pilotage surélevé spécifique aux trawlers traditionnels).



 Une fois dans le pilothouse, on se retourne.



 En se retournant, on voit une belle banquette avec table qui permet aux passagers d'accompagner le pilote lors des navigations avec vue sur mer privilégiée, on voit l'entrée d'ou` l'on vient et un petit escalier.
En montant cet escalier...



 on se retrouve directement et facilement sur le flybridge qui, vu sa taille, permet de déjeuner, de prendre des bains de soleil et de piloter cheveux au vent.



 Mais revenons dans la Ria d'Etel.



 Si paisible. Ce calme contrastant avec la fougue de la "barre" qu'il faut franchir pour y accéder.



 Ce qui serait bien, ce serait que l'on revienne a` marée haute au moment du coucher du soleil pour voir si ceux-ci sont exceptionnels dans la Ria d'Etel. Ce que nous allons faire.
A suivre... 





 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?