BALADE COTIERE EN BRETAGNE SUD : A BORD DU SELENE 54, LE FIDELE COMPAGNON DE ROUTE !

Le Selene 54 est un trawler, un vrai. Pilothouse a` l'avant, vaste flybridge surplombant le cockpit, passavants protégés comme des coursives, vaste carré proéminent occupant la moitié de la longueur du bateau : c'est la signature d'un trawler.
A l'origine, les trawlers étaient des bateaux pour la haute mer et les longues traversées. La puissance de motorisation était faible (pour limiter la consommation) et il y avait un mât qui permettait de hisser une voile pour soulager le moteur et économiser le carburant. Sur les modernes trawlers, le mât a le plus souvent disparu (ou existe a` titre décoratif) et les motorisations sont devenues puissantes.
Inconvénients : les moteurs sont plus gros, les réservoirs de carburant sont plus importants, le bateau est donc plus lourd. Et comme le mât (et sa voile) a disparu, adieu les longues traversées sans escale.



 Faisons un dernier tour du Selene 54 pour apprécier les quelques détails qui nous auraient échappés.



 Le pilothouse et son tableau de bord digne d'un Airbus (photo prise de l'escalier qui monte directement sur le flybridge).



 La convivialité de ce poste de pilotage est le mot qui le définit le mieux. Sur de nombreuses vedettes, le pilote est seul, les passagers n'ayant pas toujours de sieges a` disposition pour l'accompagner. Sur le Selene 54, tout l'équipage peut accompagner le pilote et bénéficier d'une vue incomparable sur l'avant.



 Détail de la cabine du propriétaire : nombreux rangements et finition impeccable. 
Les placards et rangements sont souvent en merisier (sur les vedettes modernes) ou en teck (sur certains bateaux qui se veulent traditionnels). Mais il faut savoir que, sur un bateau, le principal ennemi est l'humidité. Pour préserver habits, serviettes et autres objets entreposés, il faut que les placards soient en bois de méleze ou en bois de cedre. L'idéal étant le placard en cedre et les portes en méleze (un vernis teinté faisant ensuite disparaître les différences de tons).



 Le cockpit dispose d'une large plage de bain et d'une passerelle électrique en option.



 Passerelle inutile dans la plupart des ports en France mais bien utile pour accoster dans certaines marinas ou pontons privés et embarquer passagers et vivres.




Télévision murale dans la chambre du propriétaire.




Télévision escamotable électriquement dans le carré (salon).




Véritable marbre pour le lavabo et caillebotis en teck pour la cabine de douche.




En cas d'intempéries, la cuisine intérieure est suffisamment vaste pour accueillir de nombreux convives pour les repas. Le réfrigérateur-congélateur est sur la droite, dissimulé par des portes recouvertes de bois.




Mais lorsqu'il fait beau et chaud, il serait dommage de se priver du flybridge et de déjeuner dans le carré. Une cuisine fixe permet d'y préparer les repas.




Soleil de fin de journée dans le salon.




Le Selene 54 restera encore quelques jours dans le port de plaisance de Pornichet avant de repartir pour retrouver son port d'attache dans le sud de la France en contournant l'Espagne et en faisant une longue halte aux Baléares. Un voyage qui se fera avec un autre équipage...







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?