CAHUZAC CHARGE ROCARD (QUI EST DÉCÉDÉ) : EXCELLENTE TECHNIQUE QUI PEUT SERVIR A TOUS !

A La Baule, la fraude fiscale, on connaît. Fraude aux locations saisonnieres, fraudes aux locations de septembre a` juin non déclarées, fraudes a` l'ISF, minorations de chiffre d'affaires, personnel non déclaré. Tiens, on pourrait organiser un festival a` La Baule : le "Festival de la fraude fiscale".
Mais aujourd'hui, ce n'est pas un Baulois qui est devant les juges (les Baulois y vont rarement pour fraude fiscale) mais Jérôme Cahuzac. Notre ancien Ministre du Budget.
Et pour son premier jour d'audience, il a fait fort : une partie de la fraude fiscale (dont on l'accuse) alimentait des financements politiques occultes. Pour une personnalité politique bien connue. Qui ? Michel Rocard. Mais il est mort ? Et alors, cela ne change rien : il acceptait de l'argent occulte de son vivant. Enfin, c'est notre ami Jérôme qui le dit.



Une technique légale pour s'enrichir

A LVLB, on a tout de suite eu une illumination (oui, encore !)
Imaginons qu'un jour on fraude le fisc. Et qu'on se fasse choper. On nous demandera ou` est passé l'argent.
Nous répondrons qu'il a servi a` financer les campagnes électorales d'une personnalité politique locale bien connue. Nous citerons le nom d'un homme (ou d'une femme) politique qui vient de mourir. Imparable !



 Au cas ou` le juge aurait un doute, nous demanderions une citation a` comparaître du conjoint de la personnalité politique décédée que nous aurions financée.
Comme le conjoint, évidemment et pour cause, ne serait au courant de rien, ses réponses seraient inconsistantes et incohérentes, ce qui serait une preuve de la culpabilité du décédé. Ou alors, il ne saurait quoi répondre et son silence serait donc un aveu.




C'est ce que l'on appelle le "paradoxe de l'alibi" : seul le coupable sait ce qu'il faisait au moment du crime. Il se prépare donc un alibi. Mais un innocent est incapable de se rappeler ce qu'il faisait le 12 octobre 2009. Il n'a donc pas d'alibi. Il est donc coupable. C'est ainsi que l'on condamne plein d'innocents et que les coupables qui ont un bon alibi continuent a` se promener dans la nature.
Dans le cas de Cahuzac, c'est encore plus fort : Michel Rocard est mort. Un mort ne peut pas répondre.
Trop fort ce Jérôme !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?