JOURNEES DU PATRIMOINE AUX JARDINS DE KERMOUREAU (suite et fin) : NOS COUPS DE COEUR

Dimanche prochain 18 septembre 2016, les Jardins de Kermoureau sont ouverts au public gratuitement dans le cadre des Journées du Patrimoine. Nous vous avons présenté le domaine aussi exhaustivement que possible dans les deux articles précédents. Nous y étant rendus a` diverses occasions (manifestations culturelles, associatives...), nous avons eu le temps d'apprécier le lieu. Et nous y avons nos "coups de coeur".
Les voici :




 - la maison tout d'abord. Dépaysement total et restauration parfaitement réussie. 




 Un charme intemporel...




 Une majesté renforcée par la vaste étendue de pelouse devant.




 - ensuite, l'étang. L'endroit zen par excellence.




 Silence garanti.




- autre coup de coeur : les allées et plus particulierement,




 la voie gallo-romaine et sa voute d'arbres.




 - dans les jardins, c'est le coin tranquille avec le banc circulaire entourant un arbre qui emporte notre adhésion pour se reposer du parcours dans les allées.

 



Un arbre-hibou

- nos lecteurs qui connaissent notre attirance pour l'étrange, l'insolite et l'histoire mystérieuse ne seront pas étonnés que nous ayons photographié deux paréidolies d'arbres.





L'homme a` la barbichette


Un arbre-hibou et un arbre qui laisse deviner...




 un visage avec une petite barbichette.





- cet orme ne pousse pas normalement.





Ses branches sont étonnamment noueuses et poussent a` l'horizontale. Que se passe-t-il donc ici ? La maîtresse des lieux, en bonne connaisseuse de la géobiologie, nous montre que cet orme pousse sur une ligne ou` l'on retrouve d'autres anomalies (minérales et végétales) : il y a de fortes chances pour qu'une veine de granit se trouve sur cette ligne et que du radon perturbe l'environnement naturel. Rappelons que la Bretagne, le Massif Central et la Corse sont naturellement riches en radon.





- notre dernier coup de coeur est un rendez-vous avec l'histoire. L'histoire quotidienne de la vie au Moyen-Age. Coupant par le sous-bois, 



 nous guidant en suivant la cîme des arbres,




nous revenons humer l'âme de ce lieu.















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?