PLAGE BENOIT A LA BAULE : COQUES EN STOCK !

Les grandes marées d'équinoxe (septembre) ont lieu en ce moment et la mer est loin plage Benoît lorsque la marée est basse. Il y a de la coque en stock !
Nous ne parlons pas de la coke. Les vacances sont finies et ceux qui en consomment sont repartis. Comme nous ne fréquentons pas les milieux qui se bourrent le pif avec de la poudre blanche, nous n'aurions pas pu faire un article sur le sujet.
Non, nous parlons des coques, les coquillages de la plage Benoît qui furent au coeur d'une polémique cet été. La plage Benoît ayant été interdite aux cavaliers (et aux chevaux) pour préserver la ressource en coques. Eh bien, il faut se féliciter de cette décision de la municipalité. 



 Car comme on peut le voir sur les photos, grâce a` l'interdiction des cavaliers et des chevaux sur la plage, les coques sont revenues. En nombre ! Par centaines de kilos.
Des écologistes fanatiques seraient intervenus pour faire interdire les cavaliers plage Benoît et influencer les décisions de la municipalité de La Baule ? Allons donc. Sont-ce des écologistes sur la photo ci-dessus qui veulent garder les coques rien que pour eux ? Ou ceux qui accusent les écologistes disent-ils n'importe quoi ?
Car en consultant les résultats des votes des dernieres élections par bureau de vote, nous avons pu constater que le vote écologiste est minoritaire plage Benoît. Et les écologistes que nous connaissons sur la presqu'île Guérandaise sont des gens sérieux et compétents (comme Rémy Gautron de Presqu'île Environnement par exemple). Pas des fanatiques politisés. Pas des intégristes de l'environnement comme certains sont des intégristes de l'équitation !



Toute cette polémique autour de la vie sexuelle de la coque (va-t-elle pouvoir ou non se reproduire ?) est donc stérile.
La coque est revenue.
La coque est heureuse.
La coque fait le bonheur de ceux qui aiment les coques.
Et la coque reviendra. Souvent. Toujours.
Car la coque aime les habitants du quartier Benoît. La coque aime ceux qui la ramassent avec amour. La coque aime gratouiller les pieds des baigneurs.
Et la coque nous a fait aussi une confidence : elle aime les chevaux. Mais pas les cavaliers qui sont dessus. 






NB : le titre de l'article est évidemment un clin d'oeil au bien connu "Coke en stock" (une des nombreuses aventures de Tintin).






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?