LA VIE LA BAULE SUPPLÉMENT WEEK-END : DOIT-ON ÉCHANGER SON CHIEN CONTRE UN CHAT ?

C'est une question qui se pose plus souvent qu'on ne le pense : doit-on échanger son chien contre un chat ?



 La Presqu'île Guérandaise est la région de France ou` l'on trouve le plus de possesseurs de chiens. Et la ville qui compte le plus de chiens par habitant en France est Saint Nazaire. Indéniablement, le chien est sympa : il est collant, il aboie, il fait pipi tout le temps partout et assez souvent caca aussi un peu partout. Il renifle tous les chiens qu'il rencontre : malheureusement, il ne renifle pas du bon côté. Il a une prédilection pour le côté ou` il recueille le plus d'informations sur ses copains : A L'ARRIERE !
Il renifle aussi ses maîtres. Du mauvais côté également.





Le chien est intelligent et joueur. Il a de l'humour. Le chat, lui, n'a aucun humour.
Par contre, le chat mange délicatement comme un gourmet et le chien engloutit la nourriture comme un cochon.
Cela étant, est-il prudent et souhaitable d'échanger son chien contre un chat ?
Il faut bien réfléchir avant.




 Car une fois que l'on a choisi un chat, LE PIEGE SE REFERME.




Le chat va sournoisement prendre le pouvoir.




Comme le chien, il va vouloir dormir dans son lit, dans le vôtre, sur le canapé et sur le tapis. Etant entendu que vous n'aurez pas le droit d'aller sur son couffin sous peine de représailles.




Il va vous observer, vous espionner. Tout le temps.




Il va s'adonner a` des rituels obscurs.




Il va faire des caprices.




Il va ramener plein de souris a` la maison : vivantes, mortes-vivantes, sanguinolentes, a` demi découpées, hachées ou carrément décédées.




Pour celles et ceux qui voudraient malgré tout échanger leur chien contre un chat, quelques mises en garde supplémentaires sont nécessaires.





 Surveillez bien les allées et venues du chat. Surtout si c'est un chat noir.



 Comme le chat complote souvent, essayez de savoir de quel complot il fait partie : Illuminatis, Finance mondiale, etc...



 Les chats sont des assistés. Avant d'en adopter un, informez-vous sur son degré de dépendance. De nombreuses revues spécialisées traitent de ce sujet.





Important aussi : bien tester la réactivité du chat. La vie sera différente avec un minou qui grimpe toute la journée aux rideaux puis se laisse glisser pour les déchirer ou avec un gros matou qui ne fait ses griffes que sur le canapé neuf.






 Quoiqu'il en soit, si vous vivez avec un chat, soyez toujours sur la défensive. Car il va vous attaquer, c'est certain. Mais quand ?



 Enfin, évitez d'acquérir un chat qui aurait un look inquiétant. Cela ne présagerait rien de bon.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?