L'ATTRAIT TOURISTIQUE DE LA CÔTE D'AMOUR ET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE

On le sait : la Loire-Atlantique et son littoral (Côte d'Amour, Côte de Jade) attire de fortes migrations touristiques estivales. Mais dans quelles proportions ? Un bon schéma vaut souvent mieux qu'un long discours...




L'attrait de la Côte d'Amour est supérieur a` celui de la Côte de Jade mais comparable a` celui du Pays de Monts en Vendée (Saint Jean-de-Monts, Notre Dame de Monts, Saint Hilaire de Riez). Les Sables d'Olonne, malgré leur forte attractivité, ne peuvent rivaliser avec La Baule.



 Par contre, le camping est le mode d'hébergement privilégié en Vendée. Pas sur la Côte d'Amour.



 Serait-ce alors l'hôtel le mode d'hébergement privilégié ? Nettement plus qu'en Vendée mais pas suffisamment pour absorber l'afflux touristique.



 Quant aux gîtes, s'ils existent, ils ne participent que marginalement aux modes d'hébergement.




 Sur la Côte d'Amour, c'est la résidence secondaire qui est le mode d'hébergement et d'accueil (des amis, de la famille) privilégié.




Le type de tourisme sur la Côte d'Amour est un tourisme balnéaire (ce qui n'étonnera personne). Peu de sites culturels et un tourisme vert peu développé.




La nationalité des touristes étrangers sur la Côte d'Amour reste assez conventionnelle : Belges, Néerlandais, Allemands, Britanniques. Les Américains privilégient le tourisme culturel et la capitale (Paris). Les Espagnols et les Italiens ont le soleil (et la chaleur) et la mer chez eux et ne cherchent pas a` avoir "froid" pour leurs vacances estivales en allant en Bretagne Sud.
Il existe un tourisme de curiosité voire de snobisme consistant a` aller au bord de la mer dans une station francaise réputée : La Baule, Deauville, Cannes. Ce tourisme spécifique concerne les Russes et les Chinois (moins les Japonais).




 Quant au tourisme naturel de proximité, outre Rennes et Angers, il concerne bien évidemment Nantes dont on voit que l'aire d'influence rejoint celle de Saint Nazaire et dont la distance au littoral rend les voyages aisés (45 a`65 kms suivant la destination).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?