VOILIERS A LA GITE

A la différence d'un bateau moteur dont l'assiette reste horizontale quelque soit le vent, un voilier passe une bonne partie de son temps a` gîter.



 Gîte plus ou moins importante...



 plus ou moins confortable...



 plus ou moins spectaculaire.



 Grisante pour l'équipage, la gîte autorise beaucoup d'audaces.



 Mais il faut bien évaluer les limites.



 Car une fois les limites franchies,



 le point de non-retour est vite atteint. Le chavirage est proche.




 Bien maîtrisée par contre, une gîte raisonnable permet de bonnes allures sans risques pour l'équipage.





 Question pratique : si l'on a oublié la bouteille thermos et si l'on veut boire un café bien chaud, avec un bateau qui penche pareillement, c'est impossible ?



Faire chauffer une casserole d'eau avec un bateau a` la gîte pour se préparer un café n'est pas toujours possible effectivement. A moins d'en mettre partout.
Mais heureusement, de nombreux voiliers habitables disposent d'une cuisine (réchaud et four) sur cardan.




 Et comme on le voit sur la photo ci-dessus, le four et le réchaud sont mobiles. Que le bateau penche un peu ou beaucoup, la cuisine reste horizontale. Il est donc possible de se préparer un bon café, de mettre un rôti dans le four et des pommes de terre a` rissoler dans une casserole sans "redécorer" tout l'intérieur du bateau.

















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?