CAMARADE, VOICI TOUT CE QUE TU DOIS SAVOIR POUR ALLER VOTER A LA PRIMAIRE SOCIALISTE !

Camarade, dimanche, tu vas choisir le candidat qui va prendre une raclée au premier tour de la présidentielle 2017. Et qui devra prendre ses cliques et ses claques sitôt le désastreux résultat connu.
Car saches, camarade, que tu vas perdre ton temps dimanche prochain. Et perdre un euro, en plus.
Si tu te décides néanmoins a` te lever tôt pour voter plus, voici quelques conseils qui te seront utiles :



 Viens avec ta femme pour mettre un peu d'ambiance dans le bureau de vote qui, sans cela, serait bien vide et bien triste.




Essayes de ne pas finir en garde a` vue avant d'arriver au bureau de vote. N'oublies pas qu'un des candidats pour qui tu vas voter a décidé que la France serait en Etat d'urgence permanent (et non pas pour 3 mois seulement, comme ce fut le cas avant que les socialistes ne s'emparent du pouvoir en France).
Tu dois couper ta barbe et essayer de marcher normalement dans la rue en te rendant au bureau de vote. N'oublies pas que "Big Brother is watching you" et que les caméras de vidéosurveillance savent tout ce que tu fais et tout ce que tu penses.
Et ce que tu postes sur Facebook aussi puisque cela fait déja` 3 mois que les services secrets ont trouvé ton mot de passe.




Ne viens pas avec une arme. Et surtout pas avec du calibre 49.3
Ce calibre est désormais interdit.




Les camarades socialistes bénévoles du bureau de vote seront la` pour te dire pour qui voter. N'aies aucune inquiétude. Le Parti sait ce qui est bien pour toi.





Maintenant, camarade, enregistres bien ce que je vais te dire.
Voici comment tu dois t'y prendre pour déposer dans l'urne un bulletin de vote valide.





Tu dois absolument plier ton bulletin de vote comme cela avant de le glisser dans l'enveloppe. Si tu es nul en pliages, la section locale du Parti Socialiste te dispensera des cours (payants) samedi prochain, veille du vote.
Ensuite, tu dois montrer que ton vote est motivé et non pas le fruit du hasard ou du désoeuvrement.
Tu devras donc glisser en plus dans l'enveloppe le petit carton suivant :





Le Grand Timonier de la révolution socialo-bolchevique qui sera le vainqueur des urnes t'en sera éternellement reconnaissant.
Encore une chose, camarade.





Tu ne dois gifler personne. Ni avant le vote, ni si ton candidat favori a pris une claque.
Tu dois respecter le résultat des urnes (et des autres).



Camarade, dimanche, nous comptons sur toi.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?