LA BAULE : L'USINE DE PINCES A SUCRE FERME DÉFINITIVEMENT

Fleuron de l'industrie locale, l'usine de pinces a` sucre de La Baule ferme définitivement ses portes faute de débouchés suffisants.


 Principal employeur de la commune, ayant eu jusqu'a` 4 salariés les années fastes, la PSB (Pinces a` Sucre Bauloise) laisse sur le carreau des salariés désemparés.



 La cause de ce désastre économique et social ? La population vieillissante de La Baule et la progression impitoyable de la maladie d'Alzheimer. Quand on tremble de plus en plus, on ne peut plus se servir d'une pince a` sucre pour sucrer les fraises. On verse tout le paquet de sucre d'un coup et on cherche les fraises ensuite parmi le sucre.



 Une reconversion a bien été tentée il y a deux ans sur le marché porteur de la pince a` linge décorative.



 Mais l'outil de travail mal adapté et surdimensionné a mis sur le marché des produits boudés par le consommateur.



 Il se pourrait néanmoins qu'une lueur d'espoir vienne éclaircir le futur sombre des 4 salariés licenciés de la PSB.
En effet, depuis 3 ans maintenant, La Baule est devenu la capitale des nouvelles technologies grâce au Bâtiment des Pensions, reconverti en Silicon Valley bauloise.



 Les entreprises se bousculent pour investir et embaucher. Parmi les plus connues : Google, Facebook, IBM, Dell, Microsoft, Apple, HP et quelques autres de réputation internationale.



 Mais la reconversion des 4 anciens salariés de la PSB n'est pas acquise. Passer de la pince a` sucre aux processeurs nouvelle génération ne se fait pas en un jour, ni en plusieurs.
C'est un peu le drame de l'économie bauloise qui est révélé a` cette occasion :
- la découverte de l'électricité et de la vapeur sont récentes a` La Baule.



 - et ensuite, comment avoir un tissu économique dynamique et compétitif avec une population de retraités qui refuse de travailler et qui préfere vivre d'aides sociales ?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?