LES INÉDITS DE LA VIE LA BAULE : LES QUESTIONS STUPIDES (19eme partie)

Toute la journée, on nous pose des questions. Et l'on se sent obligé de répondre. Sans se douter que plus de 90 % des questions qu'on nous pose sont des questions stupides.





En ce moment, on nous demande si l'on a fait les 278 gestes simples pour éviter d'attraper la grippe.




 On tombe dans le piege des questions perverses.



 On se sent obligé de répondre a` toutes les questions que posent des enfants de deux ans.



 Quand on ne trouve pas les réponses, on pense qu'on ne va pas bien et on va voir un psy. Ensuite, on va encore plus mal.



On angoisse pendant les entretiens d'embauche (pour rien le plus souvent).



On s'en veut de ne pas tout comprendre en politique.



On culpabilise parce qu'on stigmatise un peu trop.




Les réponses aux questions simples (quoi manger ?) font de plus en plus défaut.




On envie ceux qui ont réponse a` tout.





On se sent parfois incompétent a` cause de toutes les questions que l'on nous pose et que l'on se pose au travail.




On admire ceux qui savent.




Partir en vacances n'est plus un plaisir mais devient une véritable problématique qui ne peut se résoudre qu'a` l'aide d'équations du second degré.




De plus en plus tôt, les enfants sont assaillis de questions. Ils répondent comme ils peuvent.





 Alors, quoi faire ? Démissionner ?
C'est une bonne question.










 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?