NOS ANCETRES LES GAULLISTES : ENCORE PLUS FORT QUE LES GAULOIS !


Pour certains, nous avons la Gaule. Pour d'autres, nous avons De Gaulle. Ca se ressemble mais ce n'est pas pareil.
Toujours est-il que la mode actuelle est au spiritisme, a` l'évocation des morts. Pas vraiment catholique tout cela !
Concernant les Gaulois, tout a été dit...



 et écrit.

Mais concernant les Gaullistes ?
Qui, parmi les jeunes qui sont appelés a` voter en mai 2017 pour la présidentielle, se souvient du Général ?



 Rappelons donc qui était le Général de Gaulle. A l'adolescence, c'était déja` un grand homme : 1,96 m. 
Il fait une carriere militaire, ce qui semble normal pour un général. 
Mais c'est pendant la Seconde Guerre Mondiale qu'il connaît la gloire : caché en Angleterre, il fait libérer la France a` distance de l'occupant allemand et devient le libérateur du pays.
Ensuite, il prend sa retraite (dans l'armée, la retraite est a` 45 ans).
Mais en 1958, c'est le bazar en France. La gauche est mal a` droite et la droite est un peu gauche : on n'y comprend plus rien. Les politiciens non plus.





Comme le Général est centriste, on le rappelle au pouvoir. Pas rancunier, il prend Maurice Papon (collaborateur vichyste) comme Préfet de Police de 1958 a` 1967. Tout se passe bien (de son point de vue) jusqu'en mai 1968.
En mai 1968, c'est la "chienlit". Des manifestants déchaînés et entraînés par la CGT contestent la loi Travail et ôtent les pavés des rues (les pavés abimaient les amortisseurs des voitures) pour les remplacer par du goudron (et des plumes). Les jeunes créent des émeutes au lieu de réviser leurs examens.
Le Général est écoeuré. Il disparaît pendant une dizaine de jours en Roumanie. De nos jours, ce sont plutôt les Roumains qui apparaissent en France.




 Il meurt en 1970. Normalement, l'histoire est finie.
Mais pas du tout !
Depuis 45 ans, des hommes politiques (et quelques femmes aussi) évoquent la mémoire du Général de Gaulle lors de séances de spiritisme collectives : "Ô Grand Général, inspire-moi pour mon programme, donne-moi la force de gagner les élections, aide-moi a` repousser mes ennemis hors de France."
Tout le monde sait que le spiritisme et l'évocation des morts, c'est de la blague. Mais ceux qui évoquent le Général de Gaulle font semblant d'avoir des pouvoirs médiumniques et affirment que le Général leur répond et les guide. M'ouais ! Faut etre naif pour croire des trucs pareils.
Mais de nouveau, pour la présidentielle de 2017, un candidat évoque la mémoire du vieux Général (né en 1890). 
Pauvre Général ! 45 ans qu'il est enterré et on ne lui fiche toujours pas la paix. 





Et puis, évoquer un Monsieur aussi vieux et mort depuis si longtemps est risqué. Quels conseils va-t-il donner s'il répond ? Des conseils politiques valables pour le 19eme siecle ?





A La Vie La Baule, nous ne sommes pas gaullistes. Nous sommes deschanelistes. En hommage au président Deschanel qui, lui au moins, nous faisait bien rire en descendant du train présidentiel un soir lors d'un ralentissement pour aller finir sa nuit dans le lit d'un couple de garde-barriere pendant que tous ses services de sécurité pensaient a` un attentat ou a` un kidnapping. 
Président qui, lorsqu'il en avait marre du Conseil des Ministres, montait dans les arbres du jardin de l'Elysée et refusait d'en descendre.
On eut beaucoup de mal a` lui faire signer sa démission : en effet, il s'acharnait a` signer "Napoléon" en bas de la lettre.
C'est pourquoi LVLB honore chaque jour la mémoire de ce président hors normes et hors concours.
"Vive Deschanel !"

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?