"PAS DE BOL A LA BAULE" : LA SÉRIE TV PAS DRÔLE DE LA BAULE (second épisode)

Jeff et ses amis commencent donc a` visiter des appartements libres du quartier du Beslon.



 Les prix demandés sont peu élevés...



 mais les appartements sont en mauvais état, tristes, sinistres, lugubres.



 On sent qu'il s'est passé un drame dans ce quartier. Mais quoi ?



 Une explosion nucléaire ? 
La radioactivité semble normale.



 Des constructions de mauvaise qualité faites avant-guerre par des artisans peu scrupuleux ?
En partie, oui. Mais l'explication semble ailleurs.



 Une brusque montée de la mer lors de la tempete Xynthia ?
Non. Plutôt des plomberies a` changer.



 Mais quoi alors ? Pourquoi, ici, tout est a` l'abandon ?



 Un lourd secret entoure ce quartier du Beslon. Un secret qui pourrait bien avoir un rapport avec le Prince du Beslon. Car il y eut un Prince du Beslon (véridique : voir son histoire sur internet). Il entretint d'ailleurs une correspondance suivie avec la principauté de Monaco. Et voulait transformer le Beslon en paradis fiscal.



 Puis il disparut. Et avec lui la cathédrale et le château du Beslon.



 Avant de disparaître, il maudit le quartier et ses habitants qui l'avaient vendu aux Sarrasins. 
Depuis ce temps,



 de nombreuses maisons sont hantées et aucune creperie n'a jamais ouvert dans ce quartier (alors qu'on en trouve dans tous les autres quartiers de La Baule) : la CREPE AU SARRASIN ne se serait jamais vendue au Beslon.



Malgré cela, les habitants du Beslon sont chaleureux et invitent Jeff et ses deux amis a` prendre un petit chocolat chaud.
Dans une minuscule tasse !
Jeff s'étonne :
" Vous n'avez pas plus grand ?
- Quoi par exemple ?
- Un bol.
- Non. Nous n'avons pas de bol au Beslon. Et depuis bien longtemps.
- Ah bon ? Et comment se fait-ce ?
- Eh bien, au temps du Prince du Beslon, il y avait une fabrique de bols, des bols bretons artisanaux.
- Et alors ?
- Au lieu de décorer les bols avec des prénoms comme cela se fait traditionnellement, le Prince a voulu mettre des noms.
- Et ?



 - La mairie, sur ordre du Préfet, a fait saisir une bonne partie des bols avec des noms au prétexte que ce n'était ni drôle ni marrant. Depuis, au Beslon, on n'a plus de bol, on n'a pas de bol."



 Par bonheur, la galette frangipanée est délicieuse.
Mais Jeff mange trop vite et on entend un craquement :



 Vraiment pas de bol !
 




 A suivre...










Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?