FRANCOIS FILLON VICTIME DU MEME COMPLOT QUE DOMINIQUE STRAUSS KAHN ?

La coincidence en est-elle une ?
Francois Fillon, grand favori et donné gagnant de la présidentielle de 2017 est victime d'un complot. Lui et sa femme. Il le dit et la majorité des Républicains le pense.
DSK, grand favori et donné gagnant de la présidentielle de 2012 est victime lui aussi d'un complot.
Les Républicains, en 2017, accusent (sans preuves) la gauche d'avoir monté ce complot.
Les proches de DSK, en 2010, accusent (sans preuves) la droite d'avoir monté ce complot et tendu un piege au candidat qui devait gagner en 2012 avec 60 % des voix en sa faveur.
Ceci appelle plusieurs commentaires : 



 1) lorsque les Francais croient voir des complots (politiques, économiques), les politiciens leur disent que, les complots, ca n'existe pas. 
Mais quand les politiciens ont des ennuis, ils essayent de persuader les Francais qu'il y a des complots partout.
On a du mal a` suivre la logique...



 
 2) accuser le camp adverse lorsqu'on a des ennuis est le premier réflexe. Mais la vérité est ailleurs...
Par exemple, accuser la gauche au pouvoir de monter un complot contre Francois Fillon n'a pas de sens : que ce soit Francois Fillon, Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy le candidat a` la présidentielle de 2017, le candidat du P.S. ne passe pas le premier tour. Causer des soucis a` Francois Fillon ne change rien.
Accuser la droite en 2010 d'avoir voulu éloigner DSK de la course a` la présidentielle parce qu'il aurait gagné facilement (en théorie) face a` Nicolas Sarkozy en 2012 est aussi une erreur d'analyse. DSK était au FMI et la gauche pensait qu'il y resterait. Le P.S. voulait faire sa "petite cuisine" pour la présidentielle de 2012 sans DSK. La gauche n'avait pas envie que DSK se porte candidat (sans passer par les primaires).




Alors ?
Alors, et si on compliquait un peu cette théorie du complot avec un jeu de billard a` 3 bandes ?
Et si droite et gauche étaient (de temps en temps) d'accord pour monter ensemble des complots qui les arrangent ?
Officiellement, Francois Fillon est victime d'un complot de la gauche. Mais chez Les Républicains (loin des caméras et des micros), on est persuadé que le coup vient de la droite. Car Francois Fillon, vainqueur surprise de la primaire de la droite, ne s'est pas fait que des amis dans son camp. Et il ne s'est pas fait que des amis avec certaines petites phrases (lors de sa campagne ou lors des débats télévisés).
Pour DSK, pareil. Officiellement, le complot venait de la droite pour l'éliminer de la course a` la présidentielle. Mais la gauche fut enchantée de ses malheurs.
Il se pourrait que lorsqu'un camp veuille éliminer un candidat de son propre camp il fasse appel au camp opposé pour le neutraliser.



 Ainsi, le complot contre Francois Fillon serait un complot de droite organisé par la gauche et le complot contre DSK un complot de gauche organisé par la droite.
A-t-on des preuves ? Non. Pas plus que ceux qui accusent sans preuves. Et pas plus que ceux qui disent que les complots n'existent pas.



 Une ultime question, juste pour le plaisir : "Et Cahuzac, c'était un complot ou pas ?"

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?