LES RALLYES AUTOMOBILES A LA BAULE : la Fiat X 1.9 Bertone a` l'honneur

Les rallyes locaux (voir notre article précédent) ont parfois eu la chance d'accueillir une voiture un peu méconnue : la Fiat X 1.9 Bertone.



 La X 1.9 en pleine action lors d'un rallye a` La Baule en 1984.



 Coupé "métallique" aux lignes acérées que l'on doit au prolifique et talentueux  carrossier italien Bertone, cette Fiat (commercialisée pendant une dizaine d'années) offrait des particularités originales.



 Le hard top en plastique rigide était amovible et transformait le coupé en cabriolet. On le rangeait dans le coffre avant.



 Strictement 2 places, le moteur était en position centrale. Le coffre se situait a` l'avant et un autre (minuscule) coffre derriere le moteur. Chauffage garanti en hiver comme en été dans l'habitacle puisque l'on avait le moteur dans le dos.



 Position de conduite couchée et propulsion aux roues arriere. La voiture partait vite "en crabe". Pour en avoir possédé deux (une de couleur rouge puis une de couleur noire), Chris La Baule a vite compris pourquoi les possesseurs de Fiat X 1.9 mettaient un sac de sable dans le coffre avant au lieu des bagages : pour stabiliser la voiture lors des accélérations et en virages.



 Au départ, boîte 4 vitesses puis 5 vitesses par la suite. Rapports ultra-courts. 
Moteurs de plus en plus puissants : 85 puis 105 CV.
Moteurs issus de la Fiat Ritmo.



 Possibilité de monter le 130 CV Ritmo Abarth avec quelques modifications (que nous fîmes sur notre seconde Fiat X 1.9).
Dans ce cas, rajouter un second carburateur double corps a` plat (au lieu d'un seul a` l'origine).
Rajouter un ventilateur pour refroidir le joint de culasse.



 En effet, sur les Fiat de cette époque, un des points faibles était le joint de culasse. Et avec un moteur en position centrale fortement sollicité et mal refroidi, les joints de culasse ne faisaient pas long feu. Le ventilateur permettait de refroidir le joint de culasse le temps nécessaire une fois la voiture stoppée et le moteur éteint.



 La conduite du fauve ? Hyper sportive.
Collée au sol (impossible de se mettre a` cheval sur un trottoir), bénéficiant d'un spoiler et d'un becquet, en position de conduite couchée et avec des rapports de boîte ultra-courts, la X 1.9 offre des sensations de Formule 1.
Cirage des pneus au démarrage, dépassements "au carré", impression de flottement et de soulevement de la voiture au-dela` de 170 km/h (vitesse maxi : 185 a` 205 km/h suivant les versions).



 Le feulement du moteur ? Avec 2 doubles carburateurs et 2 sorties d'échappement, on se rapproche du ronronnement de la Porsche Carrera (de l'époque).
Pour l'anecdote, la X 1.9 laisse sur place la Carrera aux feux rouges mais, en vitesse pure, la Porsche revient et reprend l'avantage. Nous l'avions vérifié. Nous ne pouvons pas dire ou`...



 Les couleurs qui lui vont le mieux :
- le rouge Ferrari.
- le noir.



 Ayant maintenant plus de 30 ans, ayant été peu diffusée, il est difficile de trouver une Fiat X 1.9. Surtout en bon état. Nous n'insisterons pas sur la corrosion des voitures italiennes des années 70.
Une petite anecdote pour finir cette présentation. Lorsque nous avons vendu notre seconde X 1.9 en 1985, c'est un chef d'entreprise qui vient la voir et l'essayer pour l'offrir a` son fils qui vient d'avoir son Bac. Pour la vendre sans négocier (elles se vendaient nettement au-dessus de l'Argus), nous lui faisons la totale : démarrages "en crabe", montée des rapports dans les aigus et petites pointes sur l'autoroute.
Totalement secoué (par l'essai) mais enthousiasmé, l'homme dit :
"Elle est fantastique. Je la prends. Mais pour moi. Pas pour mon fils. Je lui trouverai un autre cadeau !"

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?