UN DRONE INCONNU SURVOLE ENCORE LA BAULE

C'est la seconde fois en moins de deux mois qu'un drone survole La Baule (a` notre connaissance. Il y a PEUT-ETRE beaucoup plus de survols !)
La derniere fois, c'était le jeudi 29 décembre 2016. Nous avions fait un article sur le sujet : http://lavielabaule.blogspot.fr/2016/12/un-drone-non-autorise-survole-la-plage.html

Dans lequel tout est dit. Nous ne nous répéterons pas.



 Hier dimanche 19 février 2017, pendant une heure (de 16 h a` 17 h environ), un drone a survolé La Baule. En toute illégalité. En plein Etat d'urgence. En plein plan Vigipirate.
C'est en arrivant sur le Remblai que nous l'avons vu : il survolait les voitures qui circulaient, s'amusant a` zig-zaguer entre elles et a` les survoler.
Puis il repartait a` une vitesse incroyable (que nous avons estimé a` plus de 80 km/h) vers la plage.



 Comme son propriétaire a pris tout son temps pour s'amuser avec son drone, nous avons pu le photographier facilement lorsqu'il le faisait revenir vers lui.



 Ce drone est équipé d'une caméra. Et nous avons compris comment son pilote pouvait l'envoyer et le contrôler dans des endroits ou a` des distances ou` il ne le voyait pas. En plus de la console de pilotage, le pilote a une sorte de masque-lunettes qui lui permet de suivre les évolutions de son drone MEME hors de sa vue.



 Rappelons que :
- faire voler un drone dans un espace public est interdit.
- faire voler un drone au-dessus d'une foule ou de personnes rassemblées est illégal. Encore plus entre et au-dessus de voitures qui circulent.
- que si ce drone était un drone piloté par un terroriste et bourré d'explosifs ou avec un pistolet-mitrailleur intégré, vous ne verriez pas les photos du drone aujourd'hui.



 Vu la vitesse du drone et les zig-zags effectués en vol, il est quasiment impossible de le photographier (zoom impossible a` ajuster, distance trop grande, vitesse rendant la photo floue). Par chance, nous avions repéré le pilote et pu nous installer non loin de lui.



 Les réactions des badauds qui ont vu le drone étaient variées. (car il y avait beaucoup de monde ce dimanche de beau temps sur le remblai et sur la plage de La Baule).
Inconscience : "Oh ! Comme c'est amusant ! Géniaux ces engins."
Etonnement : "Je croyais que c'était interdit ?"
Révolte : "Mais c'est hyper dangereux ! Regardez la vitesse. Et il virevolte autour et au-dessus des gens. Si le pilote faisait une fausse manoeuvre, il pourrait blesser quelqu'un !"
Résignation : "Heureusement que ce ne sont pas des terroristes, ce serait un carnage. Et personne pour l'empecher !"



 Pour rassurer nos lecteurs, sachez qu'il n'y a pas une épidémie de survol de La Baule par des drones. C'est le MEME drone que celui du 29 décembre 2016. Piloté par la MEME personne.
Puisqu'on ne lui dit rien, pourquoi se priverait-il ?

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?