LES ÉLECTEURS SONT PERDUS. ET NOUS AUSSI !

Vraiment pas facile cette élection présidentielle 2017 ! Et pas facile de faire rire avec tellement tout le monde est crispé. 
Un favori bientôt mis en examen. Une favorite convoquée par la police et qui refuse de se rendre a` la convocation (c'est pas tout le monde qui peut se permettre cela).
Un non-favori de 37 ans ni de drauche ni de groite qui pourrait bien devenir Président.
Mais on aurait du se méfier. Les vents étaient contraires depuis le début.



 Alain Juppé était donné gagnant de la primaire de la droite depuis un an. Et c'est Francois Fillon (qui n'avait aucune chance selon les sondeurs) qui la gagne.
Manuel Valls était donné gagnant de la primaire de la gauche. Et c'est Benoît Hamon qui la gagne.
Et Marine Le Pen était donnée gagnante du premier tour de la présidentielle dans tous les cas de figure.
Sauf que.... sauf que....
Marine Le Pen et Francois Fillon ont des ennuis judiciaires (victimes d'un complot international sans aucun doute : la Corée du Nord peut-etre).
Et la gauche se verrait bien au second tour de la présidentielle, elle qui était  éliminée par toutes les projections sondagieres.



 Sauf que... sauf que...
Emmanuel Macron arrive et risque de remporter la mise. Avec l'appui de poids de Francois Bayrou. Sans Francois Bayrou, il n'était pas certain de gagner. Mais avec l'appui de Francois Bayrou, il pourrait perdre.




Et si ce n'était pas fini ?
Bien que Francois Fillon maintienne sa candidature contre vents et marées, les défections de soutiens se multiplient. Et sa position devient de plus en plus intenable. Sans parler que son programme a de plus en plus de mal a` passer dans l'opinion (sauf chez les retraités qui se fichent de la suppression des 35 heures).
Et s'il était élu, on imagine le climat social en France quand les restrictions annoncées dans son programme tomberont sur les Francais : ca risque de mal passer. Surtout depuis le Pénélopegate. Il faut s'attendre a` des manifestations pires que celles contre la loi Travail. Le quinquennat commencerait sous de bien mauvais augures.



 Appartenant a` un panel d'enquetes, nous avons récemment été sondé sur nos intentions de vote et notre perception de la présidentielle 2017. Au vu des questions qui nous étaient posées et du nombre d'hypotheses élaborées pour le premier et le second tour de la présidentielle, on en a déduit que les sondeurs étaient encore plus paumés que les électeurs.




Alors, faire rire avec la présidentielle en ce moment, c'est pas de la tarte. Tout le monde est crispé.
Au FN, ils n'ont que Marine Le Pen comme candidate possible.
Chez Les Républicains, ils n'ont pas prévu de plan B. Soi-dit en passant, vouloir gouverner la France sans avoir prévu nulle part dans les statuts d'un parti de plan B pour une élection, ca fait peur. Ca fait aussi peur que si Francois Hollande avait été réélu.





Il y aurait bien une solution : le plan B bis.
Le plan B bis avait dit et répété (au début des ennuis judiciaires de Francois Fillon) qu'il ne serait pas le plan B.
Mais son entourage depuis quelques jours, depuis l'annonce de la mise en examen de Francois Fillon, entrevoit le début de la possibilité du commencement d'un plan B bis.
Mais de qui parle-t-on ?



D'Alain Juppé évidemment.
Ca ne vous fait toujours pas rire ?
On s'en doutait.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?