LA BAULE : LE PETIT PIQUE-NIQUE PAS TROP GRAND EST AUTORISÉ SUR LA PLAGE


Depuis toujours, il était interdit de pique-niquer sur la plage de La Baule. Puis vinrent les pique-niques géants sans participants organisés par la municipalité depuis 2012 en aout. Mais les pique-niques restaient interdits hors périodes autorisées.
Depuis 2016, la situation est beaucoup plus claire : le petit pique-nique est autorisé mais pas le grand.


Grande nouveauté, le pique-nique n’est plus prohibé… sous conditions. « Pas question de débarquer avec son barnum mais venir manger son sandwich ou sa salade est désormais autorisé », résume Xavier de Zuchowicz, l’élu en charge du tourisme. Pour être précis, l’article 4 indique que « le pique-nique avec équipements et ustensiles est interdit ».
(22 juillet 2016- extrait article Echo de la Presqu'île) 


Donc, pas de barnum. Les seuls barnums autorisés étant ceux de certains restaurants de plage ou clubs de voile qui, eux, ont le droit d'organiser des pique-niques dessous. Les particuliers ne doivent pas venir a` la plage avec un ou plusieurs barnums.

Un seul souci : c'est quoi un grand pique-nique ? Et un petit ?



 Un pique-nique avec beaucoup de participants mais ou` l'on ne mange qu'un petit sandwich est-il un grand ou un petit pique-nique ?



Un pique-nique ou` l'on mange beaucoup mais en étant peu est-il grand ou petit ?



Plus compliqué encore : l'usage d'ustensiles est interdit (les couverts par exemple). Mais on a le droit de manger une salade. Avec les doigts ?



Comme on le voit, l'article 4 du décret 258 de la loi municipale n° 9423DUVK551 ne clarifie pas beaucoup les choses.



On ne sait toujours pas distinguer un petit d'un grand pique-nique ni quoi manger ni avec qui ni avec quoi.



C'est totalement fou, c'est totalement flou.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?