RADARS : COMBIEN RAPPORTENT-ILS ?

Les élections sont passées. Quelque soit le candidat pour lequel vous avez voté, vous avez voté pour plus de répression routiere. Pas de répit dans la chasse a` l'automobiliste.
Mais tous ces radars, combien rapportent-ils vraiment ?




Ils rapportent pas mal d'argent mais en coutent aussi pas mal : sur 613 millions d'euros de recettes, 20 % environ vont a` l'achat de radars et a` leur entretien. Mais si l'on ajoute le fonctionnement des centres privés de verbalisation (envois des PV) au cout des radars, on arrive a` 208 millions d'euros, soit a` 34 % des recettes.




Un tiers de ce que rapportent les radars sert au fonctionnement du systeme répressif. C'est énorme !
Et c'est bien plus que l'argent consacré a` améliorer le réseau routier. C'est plus que ce qui est consacré aux transports collectifs.




Donc, non seulement l'implantation de radars fixes (et ne parlons pas des radars mobiles) et leur gestion engloutit un tiers des recettes mais la politique du tout-répressif nécessite toujours plus d'argent. Car, puisqu'un tiers ne va pas a` la sécurité des automobilistes, il faut sans cesse augmenter les rentrées d'argent pour augmenter en valeur absolue les 65 % de recettes restantes.
Une spirale sans fin.




Un serpent qui se dévore lui-meme.




Mais la prochaine "pompe a` fric" sera alimentée par les nouvelles générations de radars mobiles.
Dont la gestion sera elle aussi privatisée.




C'est d'ailleurs la privatisation de la gestion des infractions qui démontre (si besoin était) que la mise en place et la gestion des radars est bien un business.
Un business qui rapporte a` l'Etat et a` des sociétés privées mais pas au contribuable-automobiliste.




Que faire ? 
Rouler a` moto puisque les motos n'ont pas de plaque d'immatriculation a` l'avant et que les motards n'en veulent pas. Inégalité un peu choquante par rapport aux automobilistes mais qui ne semble pas chagriner les pouvoirs publics.
Car il est bien connu que les motards respectent toujours scrupuleusement les limitations de vitesse et sont plus prudents sur la route que les automobilistes.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?