AMBIANCES BAULOISES 2017 : ECUME DES JOURS ET DES NUITS (PART 36)

La vague et l'écume sont indissociables.



 Une vague sans écume, ce ne serait pas normal.



 L'écume sur le sable est l'unique trace de la vague disparue.



 Sa consistance rappelle parfois celle de la creme glacée.



 Pour le surfeur, l'écume est le signe qu'il est un peu en retard sur la vague.



 L'écume laisse souvent apparaître des coquillages lors du reflux de la vague.



 Mais les vagues n'écument pas toujours au bord de la plage.



 Les rouleaux sont de grands pourvoyeurs d'écume.



 Lors de forts coups de vent, l'écume est omniprésente.



 L'écume, sous les rayons du soleil, scintille.
 


 Sous l'effet du vent, elle forme une brume évanescente.



Pas assez concentrée, elle laisse apparaître le sable au milieu de sa consistance mousseuse.



Au coucher du soleil, on ne voit qu'elle.



En contre-jour discret...



ou flamboyant.


















 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?