LA BAULE : LES ANIMATIONS EN JUIN 2017

Pour celles et ceux qui en ont un peu marre du tennis avant le golf ou l'inverse, juin 2017 offre quelques belles animations.





L'opération "je te tiens, tu me tiens par la barbichette..." est reconduite pour la 58eme année consécutive. 
Le principe est simple : en se promenant sur le Remblai, on tient fermement la joue de la 1ere personne que l'on rencontre APRES avoir compté 148 pas. Le premier qui rit a perdu.




Les cabines a` livres disséminées un peu partout sur le Remblai et dans La Baule plaisent beaucoup. Rappelons le principe : on peut prendre librement un livre dans ces cabines mais on peut aussi en déposer un.
Pour l'instant, les Baulois n'ont compris que la moitié du principe : ils se servent copieusement en livres et..... n'en remettent pas !
Ou alors, ils remettent des vieux livres en allemand ou en espagnol. Farceurs !



 L'année prochaine, ce seront des frigos qui seront disséminés dans La Baule. A l'intérieur, des vinyls, des 45 Tours et des cassettes audio. On pourra se servir et mettre des CD et des DVD en échange dans le frigo.



 Appréciées en 2016, les discussions au coin du puits (d'Escoublac) seront reconduites chaque vendredi soir en 2017.




 Le Championnat de France de lancer de steak aura lieu le dimanche 11 juin sur la plage.



L'opération "Je plante un arbre pour sauver Internet" aura lieu le 18 juin. Venir avec sa pelle (la pelle du 18 juin).






Enfin, La Baule va inaugurer un jeu de l'oie géant a` vocation pédagogique et civique. Ce jeu se situera au milieu de la place de la Victoire et sera accessible gratuitement a` tous. Mais sa mise en place est complexe. C'est pour cela que la place de la Victoire n'est pas finie.





 Dans un prochain article, les prévisions météo pour juillet et aout 2017.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?