LA BAULE : LES CABINES A LIVRES NE FONCTIONNENT QU'A SENS UNIQUE !

Répétons-le : cette idée de cabines a` livres a` La Baule est une excellente idée. On peut y prendre un livre et en laisser aussi. Mais force est de constater que les retraits dépassent largement les dépôts. On est a` découvert !
Nous avons fait un test éloquent hier mercredi 21 juin 2017 qui montre l'incivisme et une certaine mentalité malheureusement bien francaise.



 Un ami, Robert T., a l'habitude de nous donner chaque année les livres qu'il a lus. Gros lecteur, il en lit une centaine chaque année. Le croisant dimanche dernier au bureau de vote (pour le second tour des Législatives), il nous fait remarquer que, l'année passée, nous n'avions pas pris son stock de livres. Et que, de ce fait, il se retrouve avec plus de 200 livres dont il ne sait que faire car il n'a pas de place pour ranger autant de livres.
On passe donc prendre les 200 livres (4 gros cartons).



 Que des livres neufs ! Robert les a lus (une fois). Ils sont tous dans un état impeccable.
Nous contactons quelques amis proches qui viennent "se servir" dans le stock. Mais il nous en reste au bout de 2 jours encore plus de 80. Qu'en faire ?



 Malgré la canicule et notre grand âge, nous décidons avec un ami d'aller remplir la cabine a` livres située en face de l'avenue de Saumur puis celle en face de l'avenue de la Grande Dune a` 11 heures du matin mercredi 21 juin. En effet, impossible de mettre 80 livres dans une seule cabine.
Par curiosité, revenant du centre ville par le Remblai, nous repassons vers 18 heures devant les cabines : celles-ci sont quasiment vides : TOUS les livres neufs que nous avions déposés le matin ont disparu.
Remplacés par quoi ? Par rien. Pas un nouveau livre de donné en échange.




Jeudi 22 juin 2017 : allant voir de nouveau dans les deux cabines a` livres précitées, nous remarquons que celles-ci sont toujours aux trois quarts vides et que les livres qui s'y trouvent datent des années 70 au mieux, des années 50 au pire. Que des vieux bouquins ! En mauvais état. Sur des sujets inintéressants en plus : anciens concours d'administration, permis bateau des années 60, etc...
Le constat est clair, net et sans appel : si vous mettez des bouquins neufs dans les cabines a` livres, tout le monde se jette dessus. A la place, personne ne remet rien. Ou des bouquins en mauvais état datant d'avant le déluge.




Sommes-nous vraiment étonnés de cette mentalité déplorable bien francaise ? Pas du tout !
Il y a quelques années, avec un directeur d'hôtel de La Baule, nous avions mis en place une bibliotheque de plus de 4000 livres a` disposition gratuite des résidents (mais sous surveillance d'un animateur). Un nouveau dirigeant de cet hôtel décida de laisser la bibliotheque en libre-service : tout le temps ouverte.
Résultat au bout de 2 ans : 1500 livres disparus, tous les livres neufs "volés".
Conclusion : le Francais ne supporte pas la délinquance mais il a une mentalité de voleur !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?