LA BAULE : LES SPECTRES DE LA FORET D'ESCOUBLAC

Quand les vacanciers traversent en train le bois d'Escoublac en arrivant en gare de La Baule, bien peu se doutent qu'ils pourraient croiser les anciens habitants d'Escoublac.
Quelques lecteurs semblent lassés de lire le détail des horreurs qui se passent dans le bois d'Escoublac. Ils nous accusent parfois de fabuler, d'en rajouter un peu.
Aujourd'hui, nul ne pourra contester la véracité de cet article : le village d'Escoublac a été englouti sous le sable et l'eau il y a 250 ans par un raz-de-marée. Les restes du village et des habitants se trouvent sous ce que l'on appelle "La Grande Dune" dans le bois d'Escoublac (côté La Baule-les-Pins). C'est une vérité historique.
Il y a 100 ans, le clocher de l'ancien bourg d'Escoublac dépassait encore un peu de la dune de sable. Il y a des photos et des cartes postales attestant ce fait.



 Donc, un village englouti sous les eaux et le sable. Des habitants surpris pendant leur sommeil (ou leur sieste, ce qui ne fait pas de différence).



 N'importe qui sait parfaitement que, dans ce genre de conditions dramatiques, les habitants reviennent. Ce sont des revenants.




 Ils reviennent hanter les lieux ou` ils ont vécu.



 Ils cherchent leur ancienne demeure.



 Ils cherchent des proches, des amis. Disparus subitement eux aussi.



 S'ils s'approchent parfois des habitations et des résidences secondaires, c'est juste pour avoir un peu de chaleur humaine, eux qui ont passé tellement de temps sous le sable humide de la Grande Dune. Ils sont inoffensifs.




 Cette fois, on ne pourra pas nous accuser d'inventer des histoires a` dormir debout. Ou a` ne plus dormir du tout. Nous nous appuyons sur des vérités historiques.
Et nous défions tout historien local connu ou non connu voire inconnu de nous apporter la contradiction.



 Nous avons assez de témoignages de spectres pour prouver nos assertions.



 A part cela, dans la journée les spectres se reposent et le bois d'Escoublac offre un aspect sombre et glauque qui plaît beaucoup, paraît-il.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?