RÉSULTATS DU PREMIER TOUR DES LÉGISLATIVES 7EME CIRCONSCRIPTION DE LOIRE-ATLANTIQUE

 Pour une surprise, c'est une surprise !

Dans une circonscription traditionnellement dévolue a` la droite classique (Les Républicains), la candidate de "La République en marche" (E. Macron) arrive en premier avec un score sans appel : 42,92 % contre 20,67 % pour le candidat des Républicains.

Certes, la France a globalement voté en faveur des candidats présentés par "La République en marche". Mais sur la Presqu'île Guérandaise, une telle "claque" pour Les Républicains" est plutôt inhabituelle.

Sandrine Josso

La République en marche
42,92% (24615 voix)

Franck Louvrier

Les Républicains
20,67% (11852 voix)

Catherine Legal

La France insoumise
11,56% (6631 voix)

Doris Noel

Front National
8,60% (4932 voix)

Anne Boyé

Parti socialiste
4,70% (2695 voix)

Yves Coquard

Ecologiste
3,57% (2045 voix)




 Et a` La Baule, fief imprenable des Républicains ?
A La Baule, c'est moins pire pour le candidat des Républicains.
Sandrine Josso, "La République en marche", obtient 41,42 % des voix.
Franck Louvrier, "Les Républicains", obtient 34,99 % des voix. L'écart en faveur de Sandrine Josso est moins important que sur l'ensemble de la circonscription mais la défaite des Républicains a` La Baule est un scoop. Du jamais vu ! 
Et c'est un enseignement pour les prochaines municipales de 2020 : la gauche ne gagnera jamais a` La Baule mais la droite pourrait bien perdre : car maintenant, il y a une autre alternative, celle de "La République en marche". Mais n'anticipons pas !

Concernant le Front National, La Baule n'a jamais été une terre d'élection pour ce parti. La candidate du FN obtient 6,55 %. La moitié du score national du FN. Comme d'habitude, allions-nous dire, car depuis 2007, sauf rares exceptions, le score du FN a` La Baule a toujours été d'environ moitié moindre que celui du FN au niveau national.

Quant au score du PS, soyons charitables, évitons le sujet. 



 Mais il y a PEUT-ETRE d'autres explications : en effet, les candidats (des partis traditionnels) qui ont fait un mauvais score sont les candidats qui soutenaient ouvertement les professionnels de la plage dans leur combat contre l'application du décret-plage et dans leur volonté de créer une "exception" bauloise.

Le candidat des Républicains, la candidate du PS et celle du FN soutenaient les professionnels de la plage dans leur bras de fer contre l'application stricte du décret-plage au lieu de prôner l'apaisement et l'application de la loi (comme cela se passe a` Pornichet ou` la saison estivale se prépare dans le calme, le respect de la loi et la sérénité). 

Sauf que les conflits permanents liés a` la plage, aux éventuelles concessions, aux possibles sociétés d'économie mixte en voie de potentielle création, au refus d'appliquer le décret-plage (décidé pourtant par la droite en 2006) n'intéressent pas les Baulois. Ces histoires intéressent les touristes, les Parisiens, les estivants qui s'affolent (inutilement) d'une privatisation imaginaire de la plage de La Baule ou d'une hausse affolante du prix de la limonade. Mais ce sont les Baulois qui votent a` La Baule. Pas les Parisiens ni les touristes. Sans doute une erreur de communication de la part de certains candidats qui explique (en partie seulement) leurs mauvais scores.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?