LES CABINES A LIVRES DE LA BAULE : POUBELLES A LIVRES ?

On l'a assez répété mais on ne s'en lasse pas : les cabines a` livres de La Baule sont une excellente idée. C'est un concept qui fonctionne dans de nombreuses villes de France et du monde entier. 
Mais pas a` La Baule.
A cause de leur conception ? Non.
A cause de leurs emplacements ? Non.
A cause des portes difficiles parfois a` ouvrir ? Non.
A cause de leur design ? Non.

 A cause de quoi, alors ?
A cause de qui, plutôt. A cause des Baulois. Pas de tous, heureusement, mais a` cause d'une certaine population vieillissante a` la mentalité douteuse. On retrouve parmi cette population ceux qui n'aiment pas les jeunes, ceux qui n'aiment pas les animations l'été parce que cela fait du bruit, ceux qui ne cessent de se plaindre du Maire mais qui lui font de beaux sourires et qui votent toujours pour lui, ceux dont la culture générale se limite a` la lecture d'un seul journal d'opinion, et enfin, ceux qui n'ont trouvé rien de mieux que de se débarrasser de leurs vieux bouquins et magazines dans les cabines a` livres parce qu'ils ont la flemme d'aller les mettre dans un container de tri sélectif.




Parmi cette population de oisifs, on trouve autant de femmes que d'hommes.
Mais comment sommes-nous certain de ce que nous affirmons ?
Parce que nous avons refait un test. Dans une des cabines a` livres du Remblai (a` La Baule-les-Pins).
Rappelons que notre dernier test avait consisté a` mettre 80 livres neufs (qu'on nous avait donnés) dans 2 cabines a` 11 h du matin pour constater leur disparition (sans aucun remplacement) a` 18 h du soir LE MEME JOUR.




Pour ce nouveau test, nous déposons une vingtaine de livres récents en bon état. Mais, a` la différence de la fois précédente, nous ne reprenons pas notre voiture. Nous allons un peu plus loin sur le remblai et nous attendons. En jetant un oeil sur la cabine a` livres.
Nous n'attendons pas longtemps : un couple (plus de 70 ans) traverse l'avenue du front de mer avec un sac en plastique solide (pour faire les courses). Le couple farfouille dans la cabine, prend des livres, en remet quelques autres, puis repart.
Nous nous dirigeons vers la cabine et l'ouvrons : tous les livres récents déposés 10 mn plus tôt ont disparu. Mais le couple a laissé quelques livres a` la place.




Parmi ces livres :
- 3 romans policiers en poche datant des années 60
- un magazine Géo de juillet 2001
- un Code du Travail de 1992 (c'est vrai qu'il vaut mieux le relire en ce moment car il va bientôt disparaître).
- 4 volumes de la collection "Sélection du Livre" (qui publiait des romans "A suivre" : si vous n'avez pas toute la collection, vous ne connaîtrez ni le début ni la fin de l'histoire).
- un carnet de fidélité des magasins Euromarché (quel dommage qu'il soit si difficile d'en trouver aujourd'hui !)
- un guide juridique pour les travailleurs indépendants datant de 1982.
Voila` ce que laissent les Baulois comme livres dans les cabines a` livres.



Comment sommes-nous certains que ce ne sont que des Baulois qui se livrent a` ce genre de pratiques minables ?
1) parce que les touristes ne se baladent pas avec de grands sacs en plastique sur le remblai pour chiper un maximum de livres.
2) parce que ce sont justement les touristes et estivants qui laissent des livres récents et en bon état dans les cabines a` livres. Pas par caisses, mais un par un. Si les Baulois ne venaient pas piller les cabines a` livres, les petits ruisseaux pourraient faire de grandes rivieres. Et le concept des cabines a` livres fonctionnerait normalement.
Conclusion : des pratiques minables et mesquines font qu'il n'y a que des vieux bouquins en mauvais état (et la plupart inintéressants) dans les cabines a` livres. Et qu'il sera difficile de trouver des bouquins récents dans ces cabines.
A cause des pilleurs de cabines baulois !




PS : nos lecteurs ont bien évidemment compris que les pilleurs de cabines sont des personnes habitant dans des immeubles sur le front de mer. Quel meilleur emplacement qu'une vue sur mer et sur les cabines a` livres pour pouvoir aller les vider en premier ?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?