AU RESTAURANT : FAUT-IL CHOISIR LE PLAT DU JOUR ?

Vous avez une chance sur deux. Exactement. Pas plus. Pas moins.
Une chance sur deux pour que le plat du jour soit des restes de la veille (voire de l'avant-veille).
Et une chance sur deux pour que le restaurateur soit allé acheter un beau poisson frais ce matin pour faire son plat du jour.
Donc, une chance sur deux de se faire arnaquer. Pourquoi arnaquer ?



Vrai ou faux ?

Parce que, si le plat du jour est tout frais du jour, le restaurateur insistera sur ce fait.
Et si le plat du jour est de la veille, le restaurateur insistera sur la préparation toute fraîche du matin : par exemple, faire un parmentier de canard du jour avec les restes d'un canard dont on a servi le magret et les cuisses les jours d'avant.
Comment savoir ce que l'on mange vraiment alors ?



 Au restaurant, c'est de plus en plus difficile de savoir ce que l'on mange. Et d'ou` provient ce que l'on mange.



 Sauf si l'on va uniquement dans les restaurants qui travaillent les produits frais (et qui n'ont donc pas une carte avec 40 plats a` proposer) et qui font vraiment la cuisine.
Et il y en a. Et c'est dans ces restaurants-la` qu'il faut aller. Pour encourager la bonne, la vraie cuisine francaise.



 Dans certains pays d'Europe, les clients ne vont pas ou ne vont plus dans un restaurant qui se moque du monde. Le bouche-a`-oreille et les mauvaises expériences personnelles peuvent obliger un restaurateur a` mettre la clef sous la porte en deux mois. Ou alors, a` s'améliorer. Mais vite !
En France, les restaurants qui se moquent du monde sont toujours pleins. Et les clients sont contents d'y revenir manger du surgelé, du sous-vide, de la conserve, du lyophilisé et des plats préparés industriels.



 Qu'est-ce que cela prouve ?
Cela prouve que le Francais qui se croit toujours plus malin que les autres est finalement un consommateur totalement abruti.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?