LES SIGNALEMENTS ABUSIFS SUR FACEBOOK : UNE VÉRITABLE ÉPIDÉMIE !

Les signalements abusifs sur Facebook sont devenus un fléau. Depuis que cette fonctionnalité existe, certains ne se privent pas de l'utiliser. Abusivement. Ce qu'ils oublient, c'est que jouer a` ce petit jeu pourrait bien les amener un jour ou l'autre devant un tribunal. 
Explications.





Facebook permet a` ses utilisateurs de signaler des contenus inappropriés : violence, pornographie, faux profils, usurpation d'identité. Parfait. Mais cette fonctionnalité est de plus en plus détournée de son objectif initial : protéger les utilisateurs et assainir les contenus.
Il est tellement simple de pouvoir faire un signalement sur Facebook (sans justifier juridiquement de la validité de ce signalement) que le nombre de signalements abusifs s'envole dangereusement.





Récemment, une amie s'est fait bloquer sa page professionnelle Facebook sans aucune raison valable par une concurrente jalouse et malveillante.
Une personne écrit des choses qui vous déplaisent ? Signalement.
Un concurrent vous fait de l'ombre ? Signalement.
Vous voulez vous venger d'un affront (professionnel, sentimental ou autre) ? Signalement.
Vous confondez les images et dessins d'humour avec la réalité du 1er degré ? Signalement des images drôles.




Ainsi, au fil des ans, Facebook est devenu une gigantesque usine a` délation. Car le Francais a une mentalité de délateur : il dénonce souvent son voisin au fisc et, il y a 75 ans, il dénoncait les Juifs aux Allemands.
Maintenant, pour dénoncer, pour balancer, il y a Facebook.





Sauf que dénoncer une personne pour des faits imaginaires risquant de lui valoir des ennuis, cela s'appelle de la dénonciation calomnieuse. Et c'est un délit pénal puni d'une peine de 5 ans de prison et de 45 000 euros d'amende.
Bien entendu, la majorité des délateurs l'ignorent.
Et c'est pour cela que nous allons vous donner des techniques pour lutter contre les délateurs (sur Facebook ou ailleurs).




Il nous est arrivé de nous voir bloqué ou censuré suite a` un signalement sur notre page Facebook : non pas la personnelle mais celle de La Vie La Baule. Bien entendu, nous n'avions posté aucune photo ou aucun article contenant de la violence, du sexe ou autre contenu répréhensible.
Parfois, c'est Facebook qui nous bloquait de sa propre initiative : en effet, les publications sont "balayées" par un robot qui décide de censurer ou non les photos par exemple. Evidemment, avec le nombre de publications sur FB, on ne peut pas confier a` des humains le soin d'examiner tout ce qui est publié dans le monde a` chaque seconde.




Le souci avec le robot, c'est qu'il est programmé un peu sommairement : par exemple, tout ce qui est noir et sombre sera suspect (??). Ou tout ce qui est mince et vertical comme un attribut masculin sera aussi censuré : nous ne mettons plus jamais de photos de phares, de menhirs ou de tours en premiere page, ca ne passe pas ! Quant a` l'humour et au second degré, il va de soi que le robot en est totalement dépourvu.




Mais lorsque ce n'était pas le robot FB qui bloquait une de nos publications, cela signifiait que nous avions été "signalés".
Une fois, ca va, mais lorsque c'est répétitif cela devient vite lassant. Et on a vite compris qui jouait a` ce petit jeu.
Alors, dans ce cas, nous envoyons un message a` Facebook pour lui demander en quoi notre publication était répréhensible ou "contraire aux standards" (comme on dit chez FB) pour se voir bloquée.
En cas d'absence de réponse, nous demandons a` FB le nom de la personne qui a effectué le signalement abusif  pour pouvoir porter plainte contre elle pour dénonciation calomnieuse.
FB refuse de communiquer le nom mais reconnaît qu'il n'y avait aucun probleme avec notre publication et la rétablit immédiatement.




Bien. Mais nous restons sur notre faim. Nous avons été victime d'une dénonciation calomnieuse avec intention de nuire et Facebook protege le (ou la) coupable. On sait bien que FB et le droit francais, ce n'est pas la lune de miel mais protéger une personne coupable d'un délit, cela s'appelle en droit de la complicité.




Il y a aussi une autre technique pour se voir rétablir une publication supprimée abusivement (valable aussi sur d'autres réseaux sociaux) : dénoncer des contenus inappropriés.
Et, sur FB, c'est facile ! Il suffit de parcourir les pages : on trouve sans se fatiguer des images, des commentaires ou des vidéos pornographiques, ultra-violentes, racistes, faisant l'apologie de la haine envers des communautés (migrants par exemple) : signalez toutes ces publications (qui, elles, sont réellement répréhensibles) a` FB. Signalez-en non pas deux ou trois mais au moins une cinquantaine. Répétez l'opération au moins 2 jours de suite.
FB va repérer (encore les fameux robots) que vous signalez a` tour de bras et va finir par établir un lien (par un algorythme) entre vos signalements (légitimes) et le signalement abusif dont vous avez été victime.
Vos publications ou votre page seront rétablies TRES rapidement.





Mais vous pouvez, ce que nous faisons maintenant systématiquement, continuer a` exiger de FB le nom du délateur. Il ne vous le donnera pas, évidemment, mais a` l'avenir, il fera plus attention aux signalements abusifs vous concernant. Toujours ca de gagné !






Ce que nous venons d'exposer est aussi valable pour les autres réseaux sociaux. Ne vous laissez pas censurer par des délateurs anonymes sans réagir.
Il va de soi bien entendu que si la délation vous causait des dommages plus importants, vous pouvez saisir un juge. Et FB sera bien obligé dans ce cas de révéler au juge le nom du délateur malfaisant.




Parce que, les délations anonymes, ca nous rappelle de mauvais souvenirs en France. Il ne faudrait pas que cela redevienne une habitude.
Pour des signalements abusifs vous concernant sur un site (vous avez fait des commentaires qui déplaisent), sur un blog (vous avez écrit des choses qui déplaisent), sachez qu'il est beaucoup plus facile de savoir qui est le dénonciateur, qu'il est beaucoup plus facile de porter plainte pour dénonciation calomnieuse. En effet, dans ce cas, la dénonciation calomnieuse n'est pas seulement un délit commis dans le seul but de nuire mais elle est aussi une atteinte fondamentale a` la liberté d'expression (tenter de faire censurer des propos qui nous déplaisent).
Les peines prononcées en justice a` l'encontre du délateur risquent de se voir aggravées.





 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?