LA BAULE : LES DIFFÉRENTS TYPES DE BAULOIS (et de Bauloises)

Oui, on sait, c'est pas bien de faire des classements et des catégories avec des étiquettes collées dessus. C'est caricatural et simpliste. Et puis, il ne faut pas stigmatiser (c'est un mot a` la mode en ce moment).
C'est tout a` fait exact. Mais La Baule est une caricature, justement, ce qui permet de répertorier sans trop de difficultés les différents types de Bauloises et de Baulois.
Voici donc le meilleur de La Baule.




La catho canaille : va a` la messe mais va a` la fesse bien volontiers aussi.




Le fils a` papa.




Les cougars (plutôt âgées) super chaudasses : petite pipe après le dîner garantie.




Le parvenu : joue au golf, roule dans une voiture voyante, parle fort et rit encore plus fort. Idiot mais riche.




La femme entretenue : a vendu (cher généralement) sa beauté et sa jeunesse a` un vieux monsieur riche (qu'elle trompe sans vergogne).




 Le couple de retraités bien tranquille : se rencontre plutôt du côté du Guézy.



Les vieux plus ou moins en état de dépendance : passent leurs journées devant la télé en attendant l'aide familiale. Ont une préférence pour le quartier de La Baule-les-Pins.



Le vieux beau : adepte du yachting, de la voiture ancienne et du blazer bleu marine a` boutons dorés, il étale sa suffisance dans tous les clubs qui l'acceptent (et ils sont nombreux).




La parisienne : s'emmerde a` La Baule et supplie son mari de retourner a` Paris. Passe son temps avenue De Gaulle a` écumer les boutiques de luxe.





La chasseuse de dot : poursuit les riches veufs de ses assiduités dans le seul but de capter l'héritage (assurances-vie) au détriment des enfants légitimes de celui-ci.





La famille mafieuse : est venue se mettre "au vert" a` La Baule pour se faire oublier un peu. Comme elle a de l'argent (dont on ne veut pas savoir d'ou` il vient), elle est acceptée et facilement intégrée.





Le business man : fait des affaires (on ne veut pas savoir lesquelles) ou occupe une profession libérale classique (dans ce cas, il travaille beaucoup et n'a pas de temps a` perdre dans les clubs baulois et autres associations pour oisifs). Pour le rencontrer, il faut aller a` son bureau.





La business woman : comme il y a beaucoup plus d'hommes que de femmes sur ce créneau a` La Baule, elle se croit souvent obligée de tortiller un peu de l'arrière-train pour montrer qu'elle existe. Ou de se montrer dans tous les restaurants et autres endroits "branchés" une coupe de champagne a` la main.
Une minorité d'entre elles font honneur a` la gente féminine en ne se valorisant qu'avec leur travail.



Le petit con : pour peu qu'il travaille dans un restaurant ou une boutique renommés de La Baule, se croit le centre du monde et inonde sa page Facebook de posts ou` on le voit en photo a` côté d'une personne vaguement connue (de lui seul).






A suivre...






































Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LES SIGNALEMENTS ABUSIFS SUR FACEBOOK : UNE VÉRITABLE ÉPIDÉMIE !

PLAN DE CIRCULATION A LA BAULE PENDANT LE TOUR DE FRANCE : TOUS LES DÉTAILS !

POURQUOI LA JET SET BOUDE LA BAULE ? (une interview exclusive de Chris La Baule)