PAGE FACEBOOK LA VIE LA BAULE : MAIS QUI SONT CES LECTEURS PARFOIS SURPRIS ?

Avec notre série d'articles (et de photos) sur la Côte d'Amour hier et aujourd'hui fortement appréciée par nos lecteurs, quelques lecteurs de la page Facebook "La Vie La Baule" s'étonnent :
" Vos articles sur La Baule, la Presqu'île Guérandaise et vos photos sont intéressants. Mais pourquoi intercalez-vous souvent des articles humoristiques et satiriques ? Qu'est-ce que cela vient faire sur une page dédiée a` la promotion touristique de la région ?"
Ces lecteurs, le plus souvent, découvrent La Vie La Baule par la page Facebook. Mais les plus anciens lecteurs savent que, justement, c'est l'inverse qui est vrai. L'inverse de quoi ? L'inverse de l'opposé : La Vie La Baule fut créé en octobre 2010 (puis remanié en juin 2015) et le blog fut a` l'origine un blog satirique et humoristique pour compenser la léthargie de la presse locale concernant les infos un peu piquantes ou sortant des sentiers battus.




En effet, les infos locales manquent souvent de croustillant.
La raison ? Il est difficile lorsqu'on a besoin de la publicité pour vivre de faire des articles un peu mordants a` l'encontre de ceux qui achetent des pages de pub dans votre journal.



 De plus, certains "journalistes" sont proches (trop ?) des pouvoirs locaux (économiques et/ou politiques) : le journalisme de complaisance et de connivence est le lot de ceux-ci.



 Donc, chers lecteurs de la page Facebook "La Vie La Baule", ne soyez pas étonnés que l'humour et la satire s'intercalent souvent entre d'autres sujets plus "conventionnels" ou plus consensuels. C'était la vocation de La Vie La Baule a` l'origine.




Mais alors, pourquoi y a-t-il aussi plein d'articles "touristiques" concernant notre belle région sur La Vie La Baule ?
Tout simplement parce que nous avons constaté au fil des années (8 ans bientôt) l'indigence des organismes (pourtant payés pour cela) chargés de faire la promotion de la Côte d'Amour : quelques photos, un ou deux plans, les pistes cyclables de la presqu'île, et hop, fini !



 Sans compter les erreurs (historiques notamment), les approximations, le copinage (hôtels, restaurants, hébergements), la pauvreté rédactionnelle et, parfois, la désinformation (informations fausses ou enjolivées pour faire "plus joli". Quand on sait que le gouvernement actuel veut lutter contre les "fake news", eh bien, il a du boulot. A commencer par ceux qui prétendent donner de "vraies" informations et qui racontent parfois n'importe quoi).



Séjour gai ? Ah ah ah ! Déja` des "fake news" en 1925 ?

Donc, La Vie La Baule humoristique, informatif et faisant (sans recevoir un euro) le travail de promotion touristique a` la place de ceux qui sont payés pour le faire et qui ne le font pas. Ou mal. Ou partiellement.
La Vie La Baule est devenu un média complet finalement. Et c'est comme cela que, tranquillement, nous sommes devenus le média leader sur la Presqu'île Guérandaise.
Parce que nous étions vraiment bons ? C'est possible. Mais surtout parce que les autres étaient mauvais. On n'aurait pas pu gagner notre pari aussi facilement a` Nantes ou a` Pornic : il y a des concurrents sérieux et de qualité.



 Reste la question, pas primordiale mais qui a son importance, du positionnement humoristique de La Vie La Baule : de l'humour, de la satire, certes, mais dont certains lecteurs ont du mal a` situer le registre : humour noir ? humour potache ? humour a` plusieurs degrés ?
Un peu de tout cela comme nous allons vous le révéler dans la suite de cet article.



La Vie a` La Baule, c'est simple comme un pull jeté négligemment sur une épaule dénudée.


A suivre...














 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LES SIGNALEMENTS ABUSIFS SUR FACEBOOK : UNE VÉRITABLE ÉPIDÉMIE !

MON POISSON TOUT JUSTE ACHETÉ SENT L'AMMONIAC : C'EST GRAVE DOCTEUR ?

LA BAULE : 10 CHEVAUX SUR LA PLAGE = 200 CHIENS !