CHRIS LA BAULE PARLE COMME LE PRÉSIDENT : IL DÉNONCE SANS NOMMER TOUT EN ESSAYANT QU'ON COMPRENNE UN PEU QUAND MEME !

Nous n'avons pas l'habitude de nous vanter mais lorsque nous nous sommes rendus compte que le Président de la République avait des tournures rhétoriques identiques aux nôtres, cela nous a fait un grand coup dans la poitrine. Ainsi, nous nous exprimons comme le Président. Ou c'est le Président qui s'exprime comme nous. Qui a inspiré l'autre ? On ne le saura sans doute jamais.
Mais le mieux est de prendre un exemple.



On ne peut pas passer sa vie a` manger du saumon fumé vautré sur la plage de La Baule sans travailler en touchant sa retraite chaque mois !

Lors de la traditionnelle et annuelle Galette des Rois de l'Elysée, le Président a prononcé un discours. C'est normal. C'est le Président. Il est payé pour cela.
Et dans son discours, il a dit :

 "Le Président a loué vendredi « le sens de l'effort » en estimant que « les troubles que notre société traverse sont parfois dus au fait que beaucoup trop de nos concitoyens pensent qu'on peut obtenir » quelque chose « sans que cet effort soit apporté ». « Notre jeunesse a besoin qu'on lui enseigne un métier et le sens de cet engagement, qui fait qu'on n'a rien dans la vie si on n'a pas cet effort », a-t-il dit, devant les maîtres-boulangers réunis à l'Élysée pour la traditionnelle galette des Rois.
« Les troubles que notre société traverse sont aussi parfois dus, liés au fait que beaucoup trop de nos concitoyens pensent qu'on peut obtenir sans que cet effort soit apporté". 

(source : Le Point) 


"Beaucoup trop de nos concitoyens ne font pas assez d'efforts" : mais qui ?
Le Président ne le dit pas. Mais il y en a beaucoup. Beaucoup trop.

Eh bien, le Président s'exprime exactement comme nous. Ou nous nous exprimons exactement comme le Président. Dans nombre de nos articles, nous dénonçons ceux qui trichent, ceux qui magouillent, ce qu'ils font de pas bien mais on ne dit pas exactement qui c'est.
Par exemple : "Certains professionnels du droit sur la Presqu'île Guérandaise ont des pratiques qui ne sont pas conformes au droit".
On ne dit pas qui c'est. Comme le Président. Ceux qui pourraient se mettre en colère contre ces affirmations sont ceux qui se sentent visés. Donc, ceux qui se sentent coupables. Et qui le sont.
Dans le discours du Président, pareil. Les Français qui pourraient se sentir insultés parce qu'on les traite de fainéants sont justement des fainéants.
Lorsqu'on se sent visé, cela prouve que l'on est coupable. Et paf ! 




De plus, le Président fait des jeux de mots. Comme nous. Et ces jeux de mots sont aussi une porte de sortie au cas ou` quelqu'un se rebifferait ou contesterait.
Dans l'exemple de la galette des rois précédemment cité, les journaux se sont trompés. Le Président n'a pas dit : "Beaucoup trop de Français oublient l'effort."
Il a dit : "Beaucoup trop de Français oublient les forts."

Ce qui est totalement différent. Et il est vrai qu'il ne faut pas oublier les forts. C'est grâce a` eux si les moins forts ont le droit de vivre. Parce que les forts paient.


















 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

MON POISSON TOUT JUSTE ACHETÉ SENT L'AMMONIAC : C'EST GRAVE DOCTEUR ?

LA BAULE : 10 CHEVAUX SUR LA PLAGE = 200 CHIENS !

LES SIGNALEMENTS ABUSIFS SUR FACEBOOK : UNE VÉRITABLE ÉPIDÉMIE !