ESCOUBLAC : L'ÉPOQUE BOUDDHISTE

Escoublac se remet tant bien que mal du passage de Cléopâtre, de l'ouverture des maisons closes, de leur fermeture et de la réforme de la politique agricole commune. Les Escoublacois sentent monter en eux un besoin de spiritualité. Mais laquelle ?



 C'est a` cette période que les premiers moines bouddhistes s'installent a` Escoublac.



 Bientôt suivis par le Dalai-Lama qui devient l'attraction favorite de tous les dîners en ville.



 Les pensées profondes du Dalai-Lama impressionnent les Escoublacois qui se convertissent au bouddhisme par milliers...



 et suivent tous les préceptes du saint homme.



 Certains préceptes  remettent en question beaucoup d'habitants d'Escoublac. Mais pas tous.



 Car la femme du Dalai-Lama suscite beaucoup de jalousies dans les campagnes environnantes.




Ca jase dans les chaumières a` l'heure de la raclette.




Les Escoublacois apprécient le bouddhisme mais ils aimeraient bien avoir tous une jolie femme comme le Dalai-Lama.



Et pourtant, les Escoublacoises sont jolies...




 énivrantes...




mais un peu trop viriles pour les Escoublacois...




 qui sont des hommes tendres aux gouts simples.




Et puis, le bouddhisme est incompatible avec les thés dansants. On n'est pas dans le même registre.




 Le bouddhisme en définitive s'impose difficilement dans le temps a` Escoublac. Beaucoup plus difficilement que le rosé ou le spritz.




Finalement, le temple bouddhiste d'Escoublac ferme, le Dalai-Lama et sa femme s'installent au Pouliguen et les moines bouddhistes quittent leurs robes oranges pour enfiler des gilets jaunes.




 A suivre : la grande famine d'Escoublac en 1648.














 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

MON POISSON TOUT JUSTE ACHETÉ SENT L'AMMONIAC : C'EST GRAVE DOCTEUR ?

LA BAULE : 10 CHEVAUX SUR LA PLAGE = 200 CHIENS !

PLAN DE CIRCULATION A LA BAULE PENDANT LE TOUR DE FRANCE : TOUS LES DÉTAILS !