LA BAULE : COMMENT FAIRE EXPULSER UN LOCATAIRE QUI PAYE POURTANT SES LOYERS ?

Certains de nos lecteurs sont étonnés de ce que beaucoup de nos exemples concernant des magouilles juridiques perpétrés par des particuliers ou avec l'aide de certains professionnels concernent les litiges immobiliers. 
Mais c'est parce que l'immobilier est LE terrain favori des litiges a` La Baule. Que voulez-vous que ce soit d'autre ? Des conflits dans les industries locales ? Il n'y en a pas. Des litiges concernant les restaurants de plage ? Ils finissent toujours par se régler en douceur et les ennemis d'hier deviennent de bons amis.
C'est donc l'immobilier le nerf de la guerre dans une ville touristique et de villégiature comme La Baule.

Autre question de lecteurs : " L'article concernant l'huissier un peu trop pressé, c'est du vécu personnel ?" Ah non, pas celui-ci ! Nous mixons toujours le vécu personnel avec des témoignages incontestables et vérifiables (nous avons toutes les preuves). Tout comme nous mixons toujours l'humour et la satire avec des faits bien réels. D'abord, dans cet article, nous avons dit "le" locataire alors que c'était "une" locataire. Mais nous connaissons bien la locataire en question et avons été témoins de certaines séquences de cette histoire rocambolesque de faux propriétaires et d'huissier.
Donc, le sujet du jour : "Comment faire expulser un locataire qui paye pourtant ses loyers ?"
Vous allez voir, c'est très simple et c'est pour cette raison que la technique fait fureur a` La Baule.




Voici un propriétaire qui loue un appartement a` La Baule. Il vient de renouveler le bail (pour 3 ans) a` son locataire lorsqu'un événement imprévu survient dans sa famille :  décès, maladie d'un proche, problème d'héritage ou de donation, réorganisation patrimoniale, etc...
Il a donc un besoin urgent et soudain de vendre l'appartement occupé par son locataire. Mais celui-ci a, disons, encore plus de 2 ans de bail viable avant l'échéance. Le locataire est donc "invirable" légalement. Pour le virer, il va falloir le transformer en "virable".
Comment ? Avec une technique toute simple.






Illégale mais simple.
La plupart des locataires déposent leur loyer dans la boîte aux lettres de leur propriétaire ou l'envoient en lettre simple par la poste. Il est rare d'envoyer son loyer par lettre recommandée.
Ce qui fait que le locataire n'a aucune preuve généralement qu'il a envoyé son loyer.
Le propriétaire ne va pas l'encaisser pendant plusieurs mois. Le locataire va s'étonner mais le propriétaire va lui répondre qu'il était malade ou parti voir de la famille loin dans une autre région de France.
Et ?
Et le locataire va finir par recevoir un commandement de payer par un huissier et/ou une demande d'expulsion formulée par le propriétaire ou un représentant de celui-ci. Trop tard ! Le locataire est piégé. 
Et s'il bénéficie d'une allocation logement, c'est encore mieux. Le propriétaire va déclarer a` la CAF que son locataire est en défaut de paiement de loyers. La CAF ne versera plus d'allocation logement au locataire qui, du coup, sera dans l'impossibilité totale de payer ses loyers. Bien joué !




 Le propriétaire a volontairement escamoté les chèques de loyer avec de faux prétextes pour ne pas intriguer le locataire. Mais, de tout cela, le locataire n'a aucune preuve. La machine infernale est en route : commandements de payer, passage au tribunal, avis d'expulsion puis expulsion.
Ouf ! Le propriétaire va pouvoir vendre l'appartement sans attendre 2 ans que le locataire parte naturellement.
Le locataire va protester mais qui va croire un mauvais payeur ?
L'huissier s'en fiche, il fait le boulot qu'on lui a demandé de faire. Le tribunal a l'habitude des mauvais payeurs et ne se laisse pas impressionner par les protestations d'innocence du locataire.
Et voila` comment virer un locataire illégalement a` La Baule sans courir aucun risque.
C'est une escroquerie ? Oui, bien entendu. Mais, comme on vient de vous l'expliquer, personne n'écoutera le locataire présumé de mauvaise foi (un locataire est toujours présumé de mauvaise foi).



 Donc, le plus souvent, ça marche. Mais parfois, ça rate. Dans un de nos articles de ce matin, on explique qu'une propriétaire bauloise a eu l'imprudence de laisser sur un répondeur téléphonique 10 mois avant d'appliquer cette technique machiavélique un message ou` elle dévoilait ses intentions de vendre l'appartement par tous les moyens et ou` elle menaçait son locataire. Le locataire victime de cette propriétaire (qui a appliqué la technique d'escamotage des loyers que nous décrivons) va donc pouvoir la poursuivre pour escroquerie et demander d'importants dommages et intérets puisqu'une conversation téléphonique laissée volontairement sur un répondeur est recevable juridiquement (elle n'a pas été enregistrée a` l'insu de la personne).
Mais pour un locataire qui va pouvoir faire valoir ses droits suite a` cette arnaque bien bauloise, combien de locataires expulsés ou obligés de partir avec cette méthode sont-ils devenus SDF ?



 Et comme on dit : "La Baule sera toujours La Baule"

















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

MON POISSON TOUT JUSTE ACHETÉ SENT L'AMMONIAC : C'EST GRAVE DOCTEUR ?

LA BAULE : 10 CHEVAUX SUR LA PLAGE = 200 CHIENS !

PLAN DE CIRCULATION A LA BAULE PENDANT LE TOUR DE FRANCE : TOUS LES DÉTAILS !