LA BAULE AU ZÉNITH : POURQUOI CHRIS LA BAULE EST-IL CANDIDAT AUX ÉLECTIONS MUNICIPALES 2020 A LA BAULE ? (une interview exclusive)

"Chris, hier, vous annoncez que vous serez candidat aux prochaines élections municipales de La Baule en 2020. C'est une blague ?
- Non.
- Mais pourquoi vous présentez-vous ?
- Pourquoi pas ?
- En effet.
- Je connais parfaitement La Baule. Mieux que certains candidats déclarés ou qui vont se déclarer. J'y ai vécu longtemps en tant que résident a` l'année (plus de 13 ans). J'y viens depuis l'âge de 4 ans. J'y venais régulierement dans les années 90 car ma compagne (juge au tribunal d'Angers) louait avec sa soeur un appartement sur le remblai. Et sa famille avait une maison a` Penchâteau au Pouliguen.
Mes parents sont venus habiter a` La Turballe en 1999. Je venais les voir très souvent et j'ai toujours eu des amis ou relations a` La Baule. Alors, La Baule, je connais. Et pas qu'un peu !
- Et vos compétences ?
- Mes compétences pour devenir Maire ?




- Oui. Vous vous y connaissez en économie ou en politique par exemple ?
- En économie, je pense, oui. Je fus pendant 7 ans enseignant principal dans une Ecole de Commerce angevine (niveau Bac + 3). J'ai enseigné l'économie générale, l'économie d'entreprise, le marketing, le merchandising ainsi que la communication publicitaire. Plus la législation commerciale et les études de marchés. Je pense donc avoir toutes les compétences requises en la matière. En tout cas, plus que certains autres candidats.
- Et la politique ?
- J'ai participé a` de nombreuses campagnes politiques en tant qu'organisateur et coach de candidats. Je fus de plus candidat aux Législatives en 2007 dans la 7eme circonscription de Loire-Atlantique (La Baule-Guérande-Herbignac).
- Ah oui, c'est vrai, j'oubliais. Vous êtes proche du Front National (aujourd'hui Rassemblement National).
- Non. C'est eux qui furent proches de moi !
- Comment cela ?
- En 1998, a` Angers, je fus "approché" lors d'un meeting d'un homme politique RPR par un cadre du FN. Qui m'a proposé de venir prendre un café avec lui a` la permanence du FN a` Angers pour discuter.
- Et ?
- Nous avons discuté et je me suis trouvé intégré au Département Protection et Sécurité du FN (dissous en 2002).
- Vous y avez fait quoi ? Du service d'ordre ?
- Un peu mais plus d'autre chose.
- Quoi ?
- C'est secret. Totalement légal mais secret.





- Et ensuite ?
- Ensuite, il y a eu la brouille entre Jean-Marie Le Pen et Bruno Mégret. Et l'éclatement du FN. Fin de l'histoire.
- Non, puisque vous avez été candidat aux Législatives dans la 7eme circonscription de Loire-Atlantique en 2007.
- Encore une fois, c'est le FN qui est venu me chercher.
- Ah ?
- Oui. En pleine campagne présidentielle, j'avais un voisin-ami qui était chargé de collecter des parrainages pour la candidature de Jean-Marie Le Pen a` la présidentielle. Parrainages problématiques si vous vous en souvenez. Et cet ami me demande si je ne veux pas devenir le député-suppléant de la candidate officielle du FN pour la 7eme circonscription de Loire-Atlantique.
- Et vous acceptez ?
- Oui.
- Par adhésion aux idées du FN ?
- Vous me faites rire ! A La Baule, certains me traitent de "gauchiste" et vous me demandez si je suis 100 % FN. Faudrait savoir ! En tout cas, cela prouve une chose : je suis indépendant car inclassable.
- Alors ? 
- Alors, j'ai saisi l'opportunité passionnante de faire une campagne des Législatives. 
- Et la candidate ?
- Elle a malheureusement eu des soucis de santé au début de la campagne.
- Vous avez donc fait la campagne tout seul ?
- Oui, avec mon équipe de campagne. Et ce fut une expérience passionnante.




- Il ne me semble pas que vous soyez devenu député. Ni député-suppléant.
- Exact. La période n'était pas vraiment favorable au FN. Nicolas Sarkozy a phagocyté bon nombre de voix du FN en 2007 et nous avons fait 2,5 % si mes souvenirs sont bons.
- Fin de votre expérience politique avec le FN ?
- Pas tout a` fait ! Fin 2007, un ancien haut cadre du FN longtemps proche de Jean-Marie Le Pen me contacte et me demande d'organiser sa campagne pour les cantonales partielles de 2008 a` Saint Nazaire.
- Et vous acceptez encore une fois ?
- Oui. Car, encore une fois, entre les réunions préparatoires a` la Mairie de Saint Nazaire, l'organisation et le timing de la campagne, c'est une expérience passionnante.
- Ensuite, fin définitive de vos contacts avec le FN ?
- Oui. Sauf pour un journal local qui veut absolument que je fasse toujours partie du FN ou que j'aie toujours des liens avec ce parti.
- Un journal local ?
- Oui. Depuis 2007, ce journal n'a jamais enlevé le lien concernant les candidats aux Législatives dans la 7eme circonscription de Loire-Atlantique sur internet. Depuis 12 ans, on me trouve toujours comme candidat député-suppléant  FN en 2007. Cela fait bien longtemps que le lien de la Préfecture de Loire-Atlantique concernant ces élections a disparu (lien tout a` fait normal et obligatoire puisque le Préfet est le représentant de l'Etat dans le département et que le Ministre de l'Intérieur est aussi en France le Ministre des élections).
- Mais ce journal local a maintenu ce lien périmé concernant les élections législatives de 2007 dans la 7eme circonscription de Loire-Atlantique depuis 12 ans, lien ou` vous apparaissez nominativement ? 
- Oui.
- Pour quelle raison ?
- Pour me nuire, je pense. Pour montrer que je suis toujours au FN. Ce qui est faux depuis bien longtemps. Pour me coller une étiquette FN dans le dos au cas ou` je voudrais me présenter a` des élections locales.




- Et justement, vous vous présentez maintenant aux élections municipales de 2020 a` La Baule.
- Oui. En tant que candidat indépendant. Il va de soi que je vais envoyer une mise en demeure a` ce journal local pour qu'il fasse disparaître définitivement des pages web son article concernant les élections législatives de 2007 ou` mon nom et une ancienne appartenance politique apparaissent.
- Et s'il refuse ?
- Il ira s'expliquer au tribunal. Il ira essayer d'expliquer pourquoi il est le seul depuis 12 ans a` ne pas avoir supprimé mon nom concernant des élections législatives plus que périmées (depuis, il y en a eu en 2012 et 2017). 
- Revenons a` votre candidature : vous connaissez parfaitement la politique et l'économie. Vous maîtrisez les techniques de communication et de marketing (politique aussi, j'imagine). Mais comme vous n'habitez plus a` La Baule depuis 2 ans, il va falloir que vous reveniez y habiter avant le dépôt officiel des candidatures. Mais vous avez dit que l'on vous créait des soucis pour trouver de nouveau un appartement sur La Baule.
- Oui, j'ai déja` expliqué longuement que, pour me nuire dans un sombre affaire de location, on refuse de me transmettre mes quittances de loyer pour la période mars 2015-mars 2017. Ce qui m'handicape pour trouver un logement sur La Baule bien évidemment. Je pourrais me présenter aux municipales en 2020 a` Mesquer (ou` je réside) mais ma préférence va pour La Baule, vous le savez bien.
- Et vous les avez demandées ces quittances ?
- Bien entendu. Je ne cesse de les demander. Pour ne prendre que les dates les plus récentes, je les ai encore officiellement demandées le 7 décembre 2018 et, de nouveau, ce matin encore.
- Et ?
- On ne me répond pas.





- Mais pourquoi si vous avez payé vos loyers ?
- Tout simplement parce que j'avais contesté au TI de Saint Nazaire un montant de rattrapage de charges. Rattrapage indu car le gestionnaire s'était mélangé les pinceaux dans les années passées. Mais ma lettre recommandée est arrivée trop tard au TI de Saint Nazaire (mise en délibéré déja` effective). Ce n'était pas ma faute car durant la semaine du 12 au 17 mars 2018, il y avait de gros problèmes avec la distribution du courrier a` Saint Nazaire (réorganisation des services - voir presse locale de cette semaine de 2018).
- Et ?
- Et le montant des charges bidonné n'a pas été reconnu bidonné.
- Mais ce n'était pas votre faute le bazar dans les services postaux de Saint Nazaire cette semaine-la` !
- Non. Mais la loi, c'est la loi. Et pour moi, la faute a` "pas de chance".
- Mais je ne vois toujours pas le rapport avec le fait qu'on refuse de vous transmettre vos quittances de loyer ?
- Réfléchissez : puisqu'il existe des montants de charges locatives inexacts mais qui n'ont pas été reconnus inexacts en dépit du fait qu'ils l'étaient, comment voulez-vous que mon ancienne propriétaire (son représentant car elle est sous tutelle) puisse m'établir de "vraies" quittances de loyer avec des montants de charges "faux" ?
- Ils se sont piégés eux-mêmes.
- Exactement.
- Et donc, ce n'est pas demain la veille que vous aurez vos quittances de loyer.
- Oui et non. Je peux toujours engager une action au TI de Saint Nazaire pour les contraindre a` me les faire parvenir mais cela va prendre un an ou deux encore. Et les élections municipales a` La Baule, c'est dans un an tout juste. Il sera trop tard pour moi.
- Qu'allez-vous faire ?
- Je vais emprunter une autre voie.
- Comme je suis candidat aux élections municipales de La Baule en 2020, m'empêcher de me loger sur La Baule et de me présenter aux élections municipales ne va pas seulement être une simple rétention abusive de quittances de loyer mais va devenir un délit.
- Un délit ?
- Oui. C'est grave de vouloir faire obstruction a` une candidature en France. Si je n'ai pas mes quittances de loyer au moment de l'ouverture de la campagne officielle, je saisirai les autorités compétentes.
- Qui sont ?
- Le Préfet pour ce qui concerne les élections.
- Et vous pensez que ce sera suffisant ?
- En France, on ne rigole pas avec ce genre de choses. Et j'ai de multiples preuves que l'on me refuse des documents auxquels j'ai droit.





- Ultime question : aurez-vous assez de colistiers sur votre liste pour pouvoir vous présenter ?
- Je pense, oui. Car je vais bientôt faire un article expliquant comment l'on peut me rejoindre pour gagner la Mairie de La Baule en 2020."




















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

MON POISSON TOUT JUSTE ACHETÉ SENT L'AMMONIAC : C'EST GRAVE DOCTEUR ?

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?

QUE FAIRE SUR LA COTE D'AMOUR QUAND IL PLEUT ?