MUNICIPALES 2020 A LA BAULE : 3 MOIS APRES LE RETRAIT DE LA CANDIDATURE DE CHRIS LA BAULE, OU EN EST-ON ?


"Chris, on ne vous entend plus beaucoup parler des élections municipales bauloises depuis le retrait de votre candidature en aout dernier ! Cela ne vous intéresse plus ?
- Disons que j'étais plus intéressé lorsque j'étais candidat. Maintenant, c'est nettement moins passionnant pour moi.
- Je vous sens amer. Vous n'avez toujours pas digéré la manière dont on vous a forcé a` abandonner la course a` la Mairie de La Baule.
- Vous auriez digéré, vous, de vous faire insulter publiquement ? De vous faire diffamer ? De recevoir des messages insultants plus ou moins anonymes de personnes excitées par des irresponsables néo-trotskystes ? Vous auriez digéré d'avoir perdu des amis chers a` cause de tout cela parce qu'on les avait remontés contre vous ?
- Ce n'étaient pas des vrais amis dans ce cas !
- Oui, vous avez raison. Mais c'est quand même dur a` digérer. J'aurais bien aimé continuer la campagne des municipales de La Baule.
- Vous n'auriez pas gagné tout seul ! Vous ne seriez jamais devenu Maire de La Baule !
- Et alors ? La démocratie, c'est que chacun a le droit de tenter sa chance. Aux présidentielles, par exemple, il y a des candidats qui font moins de 1 % des voix. Moi, je les admire car ils y retournent. Pour la beauté de la compétition. Pour la fidélité a` leurs idées.
- Vous considérez donc que ceux qui ont lancé une campagne de dénigrement a` votre encontre mi-aout 2019 sont des ennemis de la démocratie ?
- Je n'ai aucun doute la`-dessus. Et le chef du complot, bien que se présentant comme un homme doux aimant son prochain et s'occupant de belles oeuvres en toute modestie, est pour moi l'incarnation du Mal.



La vie quotidienne des familles bauloises

- Oh la ! Rien que cela ! Mais concernant la campagne des municipales, la campagne actuelle, qu'en pensez-vous ?
- J'en pense de moins en moins. A part que ce que j'avais prévu s'est réalisé.
- Quoi donc ?
- A peine ma candidature retirée, certains candidats se sont précipités pour me piquer les idées de mon programme que j'avais développées depuis plus de 8 mois.
- Par exemple ?
- Créer un nouveau centre d'affaires pour les nouvelles entreprises, attirer les entreprises de nouvelles technologies, renforcer la sécurité et lutter contre toutes les formes de délinquance a` La Baule.
- Ce dernier point de la sécurité n'est pas franchement original. Vous ne pouvez pas vous l'approprier. Tous les candidats en parlent plus ou moins.
- Sauf que c'est récent. Depuis 8 mois, j'étais le seul a` parler des problèmes de sécurité et de délinquance. De TOUTES les formes de délinquance.
- Et autrement, que pensez-vous de la campagne électorale ?
- Rien.
- Rien ?
- Je n'ai plus a` donner mon avis sur ce que font et disent les autres candidats puisque je ne suis plus candidat. Je n'ai pas a` influencer les électeurs dans un sens ou dans l'autre.
- Mais vous avez des idées concernant les candidats actuellement en lice ?
- Oui. 



 - Lesquelles, par exemple ?
- Rien ne sert de courir, il faut partir a` point.
- Mais encore ?
- Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras. 
- Vous n'en direz pas plus.
- Non.
- Vous aviez dit dans la presse que vous soutiendriez un candidat aux élections municipales ?
- Oui.
- Vous allez le faire ?
- Oui.
- C'est qui ?
- Je ne peux pas vous le dire.
- Ce candidat vous a interdit de parler ?
- Non. J'ai peur que si je parle encore des élections municipales les Forces du Mal vont encore s'abattre sur moi."






PS : certaines personnes nous ont dit au moment du retrait de notre candidature : "Mais vous deviez bien vous douter qu'une campagne électorale, ce n'est pas facile, qu'il faut se battre pour s'imposer et que les coups bas ne sont pas exceptionnels !"

A cela nous répondons : "Nous étions prêts  pour le combat politique. Mais pas pour nous faire salir et insulter. Et en plus par des personnes qui, officiellement, ne s'occupent pas de politique (en réalité, c'est bien différent). Cela n'a rien a` voir avec une campagne électorale. 
Et pire, nous faire traiter d'imbécile, passe encore, mais vouloir faire croire a` nos futurs électeurs que nous sommes un "apprenti-dictateur" inféodé au Rassemblement National (ce qui, soi-disant en passant, est diffamatoire également pour le RN) alors que notre positionnement politique réel dans cette campagne des municipales de La Baule était au contraire un positionnement "centré" (nous avions employé le terme "extrême-centre) était issu d'une volonté délibérée de nous discréditer politiquement (et pas seulement personnellement). D'ou` le retrait de notre candidature et d'ou` une "perte de chance" (dans le sens juridique du terme) incontestable."














Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

MON POISSON TOUT JUSTE ACHETÉ SENT L'AMMONIAC : C'EST GRAVE DOCTEUR ?

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?

CORONAVIRUS : LES PARISIENS SONT PARTIS EN VACANCES !