Articles

Affichage des articles du mars, 2016

QUE FAIRE SUR LA COTE D'AMOUR QUAND IL PLEUT ? (seconde partie)

Image
Autre idée de promenade : la cité lacustre. Située dans les Marais salants (entre Sissable et Batz-sur-Mer), ce complexe touristique fut abandonné pour des raisons de santé : trop de sel dans l'eau, trop de sel dans l'air et trop de sel dans la nourriture.



Pour les plus intrépides non claustrophobes, les souterrains qui relient la cité médiévale de Guérande au chateau de Saint Molf. 




Correctement éclairés, bien balisés, ces souterrains montrent comment le Seigneur de Guérande et celui de Saint Molf communiquaient en toute discrétion. Ces souterrains servaient aussi pour transporter l'or et les bijoux des Seigneurs. Inutile que le peuple voie tout cela, cela aurait pu donner des envies aux manants de l'époque. Des mauvaises langues affirment que les souterrains permettaient aussi aux Seigneurs de se recevoir les uns chez les autres mais aussi les uns dans les autres et les uns sur les autres. Les historiens locaux n'ont pas établi ce fait.



 Un seul regret : le prix de …

QUE FAIRE SUR LA COTE D'AMOUR QUAND IL PLEUT ?

Image
En Presqu'ile Guérandaise, il fait toujours beau. Sauf quand il pleut. Les jours de pluie, les enfants crient, les parents s'ennuient et les jours sont gris. Il faut réagir. La pluie dure rarement plus de 10 jours. 12 parfois, mais c'est rare. C'est le moment de prendre sa voiture (si elle démarre a` cause de l'humidité) et de partir découvrir les richesses cachées et le passé fabuleux de la Presqu'ile Guérandaise.



 Pour commencer, pourquoi ne pas visiter les vestiges de l'ancien métro qui reliait La Baule a` Saint Nazaire ? Cette ligne fut abandonnée lorsque Saint Nazaire devint une ville de gauche et La Baule une ville de droite. Impossible de s'entendre sur les horaires du métro, impossible de se mettre d'accord sur le nombre de wagons de chaque rame : ce fut la fin du métro.
Et puis, comme La Baule devint une ville de retraités, plus personne n'allait travailler. A quoi bon un métro !



 Autre curiosité : la cité enfouie d'Escoublac. Tout le …

ORIGINE DU NOM DE LA TURBALLE : PITIE, ARRETEZ LE MASSACRE !

Image
Pauvre commune de La Turballe ! Elle ne mérite pas cela. Alors que pour bon nombre de communes de la Presqu'ile Guérandaise, l'origine du nom est connue et indiscutable, concernant La Turballe, c'est plus flou. Et quand c'est plus flou, ca devient fou !
Les étymologistes du dimanche se déchainent, chacun y va de son interprétation depuis plusieurs années. Stop ! Cessez le feu !
La Vie La Baule a découvert la véritable origine du nom "La Turballe".
Mais auparavant, faisons le tour des délires étymologiques et de ces querelles de "savants". Car, bien que pas du tout d'accord entre eux, ceux qui proposent des origines de noms pour La Turballe s'intitulent tous "experts", "savants" ou "spécialistes". Y aurait-il plusieurs vérités concomitantes et non exclusives ?





Démarrons avec un spécialiste de la toponymie locale qui est aussi un conservateur des zones humides. Alors, l'origine du nom La Turballe est-elle grecque,…