IDÉE GÉNIALE : CRÉER UN PÔLE D'ENTREPRISES D'ANCIENNES TECHNOLOGIES A LA BAULE !

Nous vous avons expliqué le mois dernier pourquoi nous pensions que la création d'un "Pôle d'entreprises de nouvelles technologies et de start-up" a` La Baule était une fausse bonne idée. 
Bon, c'était notre idée et cela partait d'une bonne intention mais en étudiant le sujet a` la loupe, on s'est rendu compte que cela ne pouvait pas marcher (nous avons aussi expliqué en détails pourquoi).
Mais comme nous n'aimons pas renoncer, nous avons trouvé une nouvelle idée de "Pôle d'entreprises" : créer un "Pôle d'entreprises d'anciennes technologies" a` La Baule.
Comme a` La Baule la population est plutôt âgée, comme a` La Baule on vit dans le passé et la nostalgie, un "Pôle d'entreprises d'anciennes technologies" aurait beaucoup plus de chances de rencontrer le succès qu'un pôle de nouvelles technologies.
Mais en quoi pourrait donc bien consister ce pôle ?



 Eh bien, ce pôle pourrait relancer les anciennes techniques de management.








 Ce pôle pourrait organiser des réunions.



 Ce pôle pourrait aussi relancer d'anciens métiers en voie de disparition : coupeur de tranches de saucisson pour les apéros plage...



 tavernier...


inventeur (ci-dessus : le dirigeable miniature détecteur de méduses)...




 conceptualisateur de slogans touristiques ("La Baule, le plan B" fut l'un des meilleurs des années 2000)...



 traducteur international (baulois-breton par exemple)...



 sténo-dactylo (femmes) et sténographe (hommes)...




 vendeur a` l'ancienne, etc...



 Non seulement ce pôle d'entreprises d'anciennes technologies remettrait nos traditions bauloises au premier plan...



 mais, en plus, il aurait une vocation sociale indéniable.
Comme l'âge de la retraite n'en finit pas de reculer, comme les futurs retraités seront de plus en plus âgés, leur proposer de retravailler pour compléter leur retraite par points dans un pôle d'anciennes technologies les remettra dans l'ambiance de leur début de carrière.
De plus, comme ils travailleront dans des métiers qu'ils auront connus 60 ou 70 ans auparavant, ils n'auront pas besoin d'être formés pour retravailler. Ils seront immédiatement opérationnels.



Atelier de poterie bauloise traditionnel


Et cela ne nous étonnerait pas que l'on nous pique une fois encore notre idée de création d'un "Pôle d'entreprises d'anciennes technologies" a` La Baule.
On verra bien...






























Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

MON POISSON TOUT JUSTE ACHETÉ SENT L'AMMONIAC : C'EST GRAVE DOCTEUR ?

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?

CORONAVIRUS : LES PARISIENS SONT PARTIS EN VACANCES !