FERMETURE DÉFINITIVE DU NOSSY BE : LA VILLE DE LA BAULE DÉCRETE UNE JOURNÉE DE DEUIL NATIONALE ET LITTORALE

Nous avons appris la triste nouvelle ce matin en lisant Presse-Océan :

L’annonce de la liste des restaurants qui seront reconduits par Véolia sur la plage la prochaine saison, a sonné le glas de trois établissements, dont le Nossy Be. Pour beaucoup, c’est un choc.
Il sera détruit et disparaîtra purement et simplement de la plage. Et avec lui une toute une tranche de vie de la station balnéaire. L’établissement a été créé il y a 32 ans sous l’impulsion de deux figures bauloises, le couple Nicole et « Bibi », lui-même restaurateur renommé et fondateur d’une autre grande table « Chez Henri ».
Le Nossy Be était rapidement devenu dans les années 80 le restaurant préféré des stars. Cette affaire familiale l’est toujours restée sous l’impulsion de Stéphane Malhaire qui avait repris le flambeau. De Belmondo à Jean-Claude Brialy, de Franck Dubosc à Miou-Miou, de Johnny Hallyday à Patrick Bruel, la quasi-totalité des people en vacances à La Baule -ou en tournée- en ont fait leur « base ».

(Presse-Océan du 21/10/2017) 


Bien que La Vie La Baule ne fasse pas partie des "people" baulois ou non-Baulois qui fréquentaient Le Nossy Be, bien que comme beaucoup de personnes qui déplorent la fermeture du Nossy Be alors qu'elles n'y avaient jamais mis les pieds nous sommes révoltés sans trop savoir contre qui et avons refusé de nous alimenter ce midi, bien que l'on sache que tout cela fait partie d'un complot droito-communiste (le décret-plage), nous avons décidé de nous associer a` la douleur de la famille en présentant nos condoléances et en respectant la minute de silence qui aura lieu demain midi, jour de deuil national décrété par la ville de La Baule.




 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

UN ACCIDENT RARISSIME A LA POINTE DE PENCHÂTEAU AU POULIGUEN

LA BAULE : MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE (SUITE AUX RÉSULTATS DU PREMIER TOUR)

POURQUOI LA BAULE REFUSE-T-ELLE D'APPARTENIR A LA BRETAGNE ?